outre-mer
territoire

12ème Comité des signataires : le relevé de conclusions et les réactions (vidéos et audios)

comité des signataires
Philippe Gomès, Gaël Yanno, Bernard Deladrière, Harold Martin, Isabelle Lafleur et Paul Néaoutyine
Une partie des membres du précédent comité des signataires : (de gauche à droite et de haut en bas) Philippe Gomès, Gaël Yanno, Bernard Deladrière, Harold Martin, Isabelle Lafleur et Paul Néaoutyine ©Léia Santacroce
Le 12ème Comité des signataires s'est achevé à Paris, ce vendredi 3 octobre 2014. Le relevé de conclusions et toutes les réactions à retrouver ici.

A l'issue du 12ème Comité des signataires et de la conférence de presse de Manuel Valls ce vendredi 3 octobre 2014, un relevé de conclusions de cinq pages a été rendu public. Il est consultable dans son intégralité ici :



Les réactions des participants 


Paul Néaoutyine, président de la province nord et représentant de l'Union Nationale pour l'Indépendance (UNI) estime que c'était un comité des signataires "à part entière et utile". Sa réaction est recueillie par Léia Santacroce. 


Philippe Gomès, député de la Nouvelle-Calédonie, juge ce Comité des signataires "constructif". Il est interviewé par Léia Santacroce.

Philippe Gomès parle d'un 12ème Comité des signataires "très constructif" from NC 1ère web on Vimeo.



Le président du Congrès, Gaël Yanno, estime que ce Comité "n'a pas été un Comité pour rien", malgré l'absence de l'Union Calédonienne. Il répond à Steeven Gnipate.


Au nom du Front Pour l'Unité, Bernard Deladrière estime que "ce Comité des signataires ne ressemble à aucun autre". Il est interviewé par Angélique Souche.

 

Au nom d' "Union pour la Calédonie dans la France", Isabelle Lafleur a jugé ce Comité des signataires positif. "Le dialogue doit continuer", dit-elle. Sa réaction est recueillie par Steeven Gnipate.

Le plus critique est Harold Martin, qui, au nom du Front pour l'Unité, estime que les résultats de ce Comité sont très minces. Seul point positif selon lui, les déclarations du Premier ministre sur la création d'un "comité d'experts". Harold Martin réagit au micro d'Angélique Souche.

 

Publicité