outre-mer
territoire

George Pau-Langevin à propos du passage de Gonzalo : "La solidarité nationale va fonctionner"

cyclones
Cyclone Gonzalo
©NOAA
La ministre des Outre-mer a dressé un premier bilan très partiel de la situation à Saint-Martin et Saint-Barth, après le passage du cyclone Gonzalo. Elle assure que la solidarité nationale permettra de venir en aide aux sinistrés. 
La ministre des Outre-mer est d'abord revenu sur le bilan actuel, très partiel : il n' y a aucune victime recensée, à cette heure, sur la terre ferme, aussi bien à Saint-Martin qu'à Saint-Barth.

C'est en mer que les victimes potentielles se trouvent: les autorités ont la certitude que 3 personnes sont tombées à l'eau (2 à Saint-Barth et 1 à Saint-Martin). 14 autres personnes font l'objet de secours ou de recherches en mer : 10 ont pu être contactées. Les autorités ont donc la certitude que ces 10 personnes sont vivantes, mais elles attendent d'être secourues. En revanche, les 4 autres personnes n'ont pas donné de nouvelles, elles sont donc portées disparues et font l'objet de recherches actives.
Les explications de George Pau-Langevin:


La solidarité nationale

George Pau-Langevin explique que si la situation l'exige, elle se rendra au plus tôt dans les îles du Nord. En toute hypothèse, un déplacement était déjà prévu la semaine prochaine en Guadeloupe. Elle en profitera pour se rendre à Saint-Martin et Saint-Barth. 

En attendant, la ministre va contacter les élus des deux îles pour leur apporter le soutien de l'Etat et les assurer que la solidarité nationale fonctionnera. Consigne a été donnée au préfet des deux collectivités d'enclencher la procédure pour la déclaration de catastrophe naturelle. Et pour les personnes qui ne sont pas assurées, un fond de secours va être mobilisé par le ministère des Outre-mer.


Publicité