outre-mer
territoire

Daniel Ecalard : "C'est un conte de fée" !

voile
Daniel Ecalard
©DP
L'unique concurrent martiniquais de la dixième Route du Rhum va pouvoir hisser les voiles pour prendre le départ de la course dimanche. Il a finalement trouvé deux partenaires financiers pour payer ses voiles !
"C'est un conte de fée, on peut le dire !" Sur son bateau, Daniel Ecalard est franchement soulagé après ces derniers jours difficiles à Saint-Malo. En panne de financement, l'appel relayé par de nombreux médias a fonctionné : hier, mardi, deux sponsors ont pris contact avec lui. Il dispose désormais des 10 000 euros nécessaires pour récupérer sa grand-voile. 

La grand voile installée vendredi

Cette fameuse grand-voile photovoltaïque, pièce-maîtresse de son bateau, arrivera tard ce mercredi soir à Saint-Malo, en provenance du sud de l'hexagone. Après quelques travaux de mise au point, elle sera installée vendredi sur "Défi Martinique". 
Ecoutez Daniel Ecalard :

"Son sang n'a fait qu'un tour"

Les deux partenaires financiers de dernière minute souhaitent pour l'instant rester anonymes : "Il s'agit d'une entreprise bretonne et d'un chef d'entreprise de Martinique, en vacances en Bretagne, qui a entendu mon histoire relayée par vous, les médias. Son sang n'a fait qu'un tour, il a décidé de m'aider", explique le skipper martiniquais. 

"On va pouvoir s'amuser"

Visiblement soulagé, Daniel Ecalard relativise cette livraison très tardive de la voile qui l'empêchera de faire tous les essais qu'il aurait fallu effectuer : "C'est pas très grave, on fera des essais dans le port. Le principal c'est qu'on puisse s'amuser sur l'eau, avec les petits copains, au départ dimanche !"

La magie du Rhum a une nouvelle fois fonctionné, même s'il reste maintenant un océan à traverser !
Publicité