publicité

Le prix littéraire Carbet 2014 attribué à la Martiniquaise Fabienne Kanor

L’écrivaine martiniquaise Fabienne Kanor a été récompensée à La Havane, à Cuba, du prix littéraire Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde, pour son roman "Faire l’aventure", paru en janvier.

La Martiniquaise Fabienne Kanor, lauréate 2014 du prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde, pour son roman "Faire l’aventure" (éditions JC Lattès). © DR
© DR La Martiniquaise Fabienne Kanor, lauréate 2014 du prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde, pour son roman "Faire l’aventure" (éditions JC Lattès).
  • Par Philippe Triay
  • Publié le , mis à jour le
Pour sa 25e édition, le prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde, organisé cette année à Cuba par l’Institut du Tout-Monde et La Casa de las Américas, a été attribué le 17 décembre à la réalisatrice et romancière martiniquaise Fabienne Kanor pour son ouvrage "Faire l’aventure" (éditions JC Lattès).
 
"Pour cette odyssée sans gloire qui dévoile les échecs et les impasses des rêves impossibles,
Pour cette lecture désenchantée du Tout-Monde,
Pour son portrait sans complaisance de l’exil et de l’émigration clandestine,
Pour son interrogation lucide sur la place de l’individu dans l’économie de la mondialisation,
Pour sa présentation de la complexité et de la fragilité de l’humain,
Pour son humour acidulé qui atténue l’âpreté du texte,
Le jury du Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-monde (…) décerne son prix à Fabienne Kanor pour son roman Faire l’aventure
", indique la déclaration officielle.
 
Le prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde récompense chaque année une œuvre littéraire créolophone et/ou francophone, au terme d’une semaine culturelle composée de rencontres, de lectures et de débats. Il concerne les zones des Caraïbes et des Amériques, mais également l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne. C’est la première fois que le prix Carbet se réunissait à Cuba et dans une île hispanophone.
 
Deux mentions spéciales du jury ont été attribuées respectivement à la romancière haïtienne Yanick Lahens pour "Bains de lune" (Sabine Wespieser éditeur, prix Fémina 2014) et au philosophe Louis Sala-Molins pour son essai "Esclavage Réparation. Les lumières des capucins et les lueurs des pharisiens" (Éditions Lignes, 2014).
 

A LIRE : Fabienne Kanor, "Faire l’aventure", l’odyssée de l’exil

L’Afrique, l’Europe, l’exil, l’immigration, l’altérité… A travers l’itinéraire de deux migrants, la romancière Fabienne Kanor aborde la question de l’identité individuelle. Une aventure intime et humaine qui résonne en chacun de nous.

Quatre ans après son dernier livre, l’écrivaine et réalisatrice revient en librairie avec un livre sur l’exil et les cheminements identitaires, deux thèmes récurrents dans son œuvre littéraire et de documentariste.
Voici donc les histoires entrecroisées de Biram et Marème, deux jeunes Sénégalais (un homme et une femme) qui vont quitter Mbour et Dakar pour les mirages de l’Europe. Tenerife, Lampedusa, Rome, Paris… Dans une sorte de voyage initiatique, les deux protagonistes vont « faire l’aventure » et affronter les doutes, la peur, les autres, leurs rêves, tout ce qui constitue notre humanité et construit nos personnalités. Nous avons rencontré l’auteur qui nous a livrés quelques clés de son roman et de son travail d'écriture. (Lire la suite ici…)
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play