publicité

Amedy Coulibaly, meurtrier présumé de la policière martiniquaise à Montrouge, a été tué par les forces de l'ordre

Le terroriste, suspecté du meurtre de la policière martiniquaise, a été tué lors de l'assaut lancé par les forces de l'ordre contre le supermarché casher de la porte de Vincennes dans lequel il retenait plusieurs personnes en otage. Mais le bilan est lourd : cinq morts au total.

© THOMAS SAMSON / AFP
© THOMAS SAMSON / AFP
  • Par David Ponchelet
  • Publié le , mis à jour le
L'assaut a été donné par les policiers du RAID et de la BRI (Brigade de Recherche et d'Intervention) peu avant la tombée de la nuit, après plusieurs heures de forte tension. Lors de l'assaut éclair, Amedy Coulibaly a été abattu par les forces de l'ordre, tandis que plusieurs otages ont réussi à prendre la fuite.

Mais d'après des sources policières citées par l'Agence France Presse, cinq personnes au total (dont Coulibaly) ont été tuées dans cette prise d'otages. Toujours selon l'AFP, l'incertitude demeure actuellement sur la présence d'un second preneur d'otages, complice de Coulibaly. On ignore encore si les quatre personnes ont été tuées lors de l'assaut ou plus tôt dans la journée, dans la fusillade qui a éclaté au début de la prise d'otages. 

Coulibaly auteur présumé du meurtre de la policière

Au lendemain du meurtre de la policière martiniquaise de Montrouge, ce vendredi en début d'après midi, un appel à témoins a été lancé par les enquêteurs de la police judiciaire concernant Amedy Coulibaly, 32 ans. Dans cet appel à témoins, il était présenté comme "susceptible d'être armé et dangereux". La Brigade Criminelle faisait explicitement le lien avec le meurtre de la policière municipale martiniquaise à Montrouge.  L'appel à témoins concernait également une femme de 26 ans, Hayat Boumeddiene, qui serait l'ancienne compagne de Coulibaly. On ignore si elle est impliquée dans la prise d'otages de Vincennes. 

Regardez les images de l'assaut (source Francetvinfo.fr)

assaut porte de vincennes vidéo
##fr3r_https_disabled##


Assaut simultané à Dammartin contre les frères Kouachi qui sont morts

A Dammartin, en Seine-et-Marne, c'est le GIGN qui a donné l'assaut contre l'entrepôt dans lequel les frères Kouachi, auteurs présumés de la tuerie de Charlie Hebdo. Les deux frères ont été abattus par les forces de l'ordre. Un homme qui se trouvait également dans le bâtiment est sain et sauf. Longtemps présenté comme l'otage des deux terroristes, l'homme était en réalité réfugié dans une pièce annexe et les frères Kouachi ne se sont pas aperçus de sa présence !

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play