publicité

Un Guadeloupéen jugé pour le meurtre de sa compagne, Audrey Verdol, en 2009

Olivier Ferdinand comparaît devant la cour d’assises de Bobigny, depuis hier. Originaire de Guadeloupe, le jeune homme de 30 ans est accusé du meurtre de sa compagne Audrey Verdol, c'était en 2009 en région parisienne. 

Palais de justice de Bobigny © Maïté Koda
© Maïté Koda Palais de justice de Bobigny
  • la1ere.fr
  • Publié le
"Je ne suis pas un monstre", a déclaré le jeune homme, à l’ouverture de son procès, jeudi. Jugé pour le meurtre de sa compagne, Olivier Ferdinand encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Le corps d’Audrey Verdol, une Guadeloupéenne de 21 ans, avait été découvert en 2009, un sac plastique noué sur la tête, dans une forêt de Seine-et-Marne. 
Sa mère, Anne Verdol, est arrivée de Guadeloupe, mercredi, pour assister au procès. Écoutez sa réaction à l’issue des premières heures d’audience.
Des propos recueillis par Fabienne Acosta pour radio Outre-Mer 1ère. 


Audrey Verdol avait disparu le 11 avril 2009, après avoir quitté son appartement de Seine-Saint-Denis. Son absence n’a été signalée à la police qu'une dizaine de jours plus tard. Les déclarations de son compagnon ont par la suite été contradictoires.
Ecoutez Maître Malika Larbi, l’avocate de la famille d’Audrey Verdol. Des propos recueillis par Fabienne Acosta pour radio Outre-Mer 1ère


Olivier Ferdinand a toujours nié les faits qui lui étaient reprochés. "Je ne sais pas ce que je fais ici", a dit-il déclaré dès l’ouverture de son procès.
Ecoutez son avocat, Maître Pierre Lebriquir. Il estime que des zones d’ombres existent dans ce dossier. Des propos recueillis par Fabienne Acosta pour radio Outre-Mer 1ère. 


Le procès d'Olivier Ferdinand doit durer une semaine. Le verdict est attendu le 28 janvier.

1 422 026 533

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play