Nicolas Sarkozy veut mettre l’UMP en ordre de marche Outre-mer

politique
Le comité des Outre-mer à l’UMP
Le comité des Outre-mer à l’UMP a été lancé, ce mardi, par Nicolas Sarkozy, le président du parti, en présence d'élus ultramarins. ©Laura Philippon
Le comité des Outre-mer à l’UMP a été lancé, ce mardi, rue de Vaugirard à Paris, au siège du parti. Le président de l’UMP, Nicolas Sarkozy, s’est entretenu pendant deux heures avec des élus ultramarins. L'objectif : définir, d'ici à six mois, la politique à mener Outre-mer.
"Je veux que ces territoires soient entendus et écoutés, qu’on leur fasse confiance. Ce comité est créé pour que l’on mène Outre-mer une nouvelle politique qui tienne compte de la diversité des territoires et de leur histoire", a déclaré Nicolas Sarkozy, à la sortie de la première réunion du comité des Outre-mer à l’UMP. Le président du parti s’est entretenu pendant deux heures avec une quinzaine de parlementaires et d’élus ultramarins, ce mardi, à Paris. 
Il a également promis qu’il se rendrait "dans chacun de ces territoires d’ici à la fin de l’année".
Regardez un extrait de l'interview de Nicolas Sarkozy (recueillie par Outre-mer 1ère / France Ô) :


Nicolas Sarkozy président... du comité

Nicolas Sarkozy a choisi de présider lui-même le comité des Outre-mer à l'UMP. Une décision qui satisfait Daniel Gibbs. Le député de St-Martin et St-Barthélémy a lui été nommé secrétaire général. "En prenant la présidence du comité, Nicolas Sarkozy montre son implication dans ces Outre-mer, commente Daniel Gibbs. Tout le monde apportera ensuite sa pierre à l’édifice. Les enjeux sur les territoires sont différents, et nous devons en tenir compte."
Daniel Gibbs
Daniel Gibbs ©Laura Philippon


Le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France 

Le comité des Outre-mer à l’UMP a aussi trois vice-présidents. Parmi eux, Pierre Frogier nommé pour le bassin de l’Océan Pacifique. "D’ici la fin de l’année nous aurons élaboré une convention thématique pour définir la politique à mener pour les Outre-mer," détaille Pierre Frogier, sénateur de Nouvelle-Calédonie. Durant la réunion, Nicolas Sarkozy a aussi fait part de sa préoccupation sur la situation politique de la Nouvelle-Calédonie. Il a rappelé position de l'UMP sur cette question : le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France.

Pierre Frogier
Pierre Frogier, sénateur de Nouvelle-Calédonie. ©Laura Philippon


Bâtir un projet politique pour les Outre-mer

Le comité des Outre-mer sera composé de deux sections : l’une aura pour objectif de bâtir un projet politique pour les Outre-mer, l’autre se chargera de "l’organisationnel" entre les fédérations, les responsables locaux et le parti.
Selon Michel Fontaine, sénateur maire de Saint-Pierre à La Réunion, ce comité doit tenir compte de trois aspects. "Le regard que jette la métropole sur l’Outre-mer, le regard du parti sur l’Outre-mer et le ressenti de ces territoires, tout cela doit être pris en compte" , d'après Michel Fontaine qui approuve la création de cette structure. 

Michel Fontaine
Michel Fontaine, sénateur maire de Saint-Pierre, à la Réunion. ©Laura Philippon


"Je retrouve le Nicolas Sarkozy de 2007"

Même satisfaction du côté de Marie-Luce Penchard. "Nous sommes orphelins depuis deux ans, et je remercie le président de reprendre les choses en mains. Je retrouve le Nicolas Sarkozy de 2007, a déclaré l’ancienne ministre et actuelle maire de Basse-Terre en Guadeloupe. Il est nécessaire de faire un projet politique pour l’Outre-mer. Il faut aussi mieux expliquer notre démarche aux Ultramarins pour que les votes suivent."

marie-Luce Penchard.
Marie-Luce Penchard. ancienne ministre et actuelle maire de Basse-Terre en Guadeloupe. ©Laura Philippon


"La politique est excellente mais les votes ne suivent pas"

Même constat de la part de la Réunionnnaise, Samia Badat Karam. "Le bilan de Nicolas Sarkozy en Outre-mer est excellent mais les résultats électoraux ne suivent pas. Il faut donc reprendre les choses à zéro, tout reposer à plat et repartir du bon pied pour aller sur la bonne voie", explique l’adjointe au maire du 16e arrondissement de Paris, qui précise que le président de l’UMP veut aussi que les élus s’engagent davantage pour les Ultramarins de l’hexagone.

Samia Badat Karam
Samia Badat Karam, adjointe au maire du 16e arrondissement de Paris. ©Laura Philippon
Les membres du comité des Outre-mer à l’UMP doivent se réunir tous les mois par vidéo conférence. Une fois par semestre, ils se retrouveront au siège du parti à Paris.