outre-mer
territoire

Outre-mer 1ère : au cœur du carnaval en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane

carnaval
Carnaval 2015 : défilé des enfants, à Fort-de-France, le 10 février
Défilé des enfants, à Fort-de-France, le 10 février 2015. ©Raphaël Bastide / Martinique 1ère
Voilà plusieurs semaines que la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane vivent au rythme du carnaval, une véritable institution dans ces départements d’Outre-mer. Pendant les jours gras et le mercredi des cendres, Outre-mer 1ère vous fait vivre les temps forts du carnaval sur la1ere.fr.
Plus qu’une tradition, c’est une institution. Le carnaval en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane s’étale sur plusieurs semaines, à cheval entre l’Epiphanie (le 6 janvier) et le mercredi des cendres (lendemain du mardi gras), qui marque le début du carême. Près de deux mois pendant lesquels une multitude de groupes carnavalesques s’exhibent tous les week-ends sur la scène publique. Point d’orgue de l’événement : les jours gras (cette année : du week-end du 14 février au mardi 17 février), lesquels précèdent le mercredi des cendres (voir notre petit abécédaire du carnaval). Les parades deviennent alors quotidiennes et mobilisent la quasi-totalité de la population.

"Un moyen de se défouler"

"C’est un véritable moyen de se défouler", explique le Martiniquais Ludovic Lebene, organisateur du Caribbean Carnival, invité sur le plateau de France Ô, le 4 février dernier. Le roi Vaval, personnage emblématique de ce moment festif – que l’on retrouve à la fois en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane –, devient une sorte de bouc-émissaire. "Il représente tous les tracas qu’on a eus dans l’année, ajoute Ludovic Lebene. C’est celui qu’on brûle à la fin." Ainsi en 2014, le roi Vaval martiniquais avait pris l’apparence d’un moustique, en référence à l’épidémie de chikungunya.

Cavalcades 2015 à Cayenne
Nèg'marrons à Cayenne, le 1er février 2015. ©FL

Si le carnaval aux Antilles et en Guyane possède des "racines européennes", qui en font un "rite burlesque de dérision et de satire sociale" (dixit la chercheuse Stéphanie Mulot dans un article à consulter ici), il n’en a pas moins été réinventé. Certaines figures n’existent par exemple qu’en Guyane, à l’image des Touloulous : ces personnages féminins parés d'ornements vestimentaires éclatants et mystérieux. De plus, les références à l’esclavage ne sont pas rares, telles que les cavalcades des nèg’marrons à Cayenne (voir la photo ci-dessus). Le corps entièrement recouvert d'huile et de charbon, des carnavaliers courent alors dans les rues pour symboliser la fuite. Autre exemple : celui du groupe guadeloupéen Voukoum, qui a pour habitude de défiler en faisant claquer des fouets.


A vivre en direct sur la1ere.fr

Afin de vivre ou de revivre tous les temps forts du carnaval 2015 aux Antilles et en Guyane, la1ere.fr vous invite à vous rendre sur notre page dédiée à l’événement. Vous y trouverez l’ensemble des magazines, des reportages et des photos du carnaval.  De nombreux défilés seront également retransmis, en direct, sur notre site. Les hostilités débutent dimanche 15 février avec le défilé de Pointe-à-Pitre, la parade de Fort-de-France et la parade de Cayenne. Programme complet à retrouver ci-dessous. 
La liste des parades diffusées en direct sur la1ere.fr (heure de Paris)

15 février 2015 : dimanche gras
Grand défilé de Pointe-à-Pitre de 19h30 à 22h
Parade de Fort-de-France de 22h à minuit
Parade nocturne de Cayenne de minuit à 3h30

16 février : lundi gras
En direct de Martinique entre 20h15 et 23h pour suivre la parade du Sud à Rivière-Pilote et les mariages burlesques à Fort-de-France

17 février : mardi gras
Défilé du mardi gras à Fort-de-France de 20h30 à 23h30 avec le groupe Kassav’ !

18 février : mercredi des cendres
En direct de la Martinique entre 21h30 et 22h45 pour suivre les vidés du Lamentin et de Fort-de-France
Publicité