publicité

Christiane Taubira aux Etats-Unis pour évoquer l'anti-terrorisme

La ministre de la Justice est aux Etats-Unis pour un déplacement de 48 heures. Elle doit évoquer la coopération en matière de lutte contre le terrorisme. Jeudi et vendredi, elle sera en Guyane. 

Christiane Taubira reçu par son homologue américain, l'Attorney général Eric Holder © NICHOLAS KAMM / AFP
© NICHOLAS KAMM / AFP Christiane Taubira reçu par son homologue américain, l'Attorney général Eric Holder
  • la1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Pour Christiane Taubira, c'est le premier déplacement officiel aux Etats-Unis depuis sa nomination au ministère de la Justice en mai 2012. Lors de sa première journée, lundi, la ministre a rencontré son homologue américain, Eric Holder, qu'elle connaissait déjà pour l'avoir reçu à Paris. 
© NICHOLAS KAMM / AFP
© NICHOLAS KAMM / AFP
Christiane Taubira a ensuite été interviewée par la chaîne américaine MSNBC, comme elle le signale sur son compte twitter, avant de déjeuner avec des représentants d'ONG à Washington :


Et maintenant, New York

Ce mardi, le voyage officiel se poursuit à New York. Christiane Taubira s'est exprimée  devant le Comité contre le terrorisme des Nations Unies. Thème de son intervention : "Comment concilier lutte contre le terrorisme et défense de l'Etat de droit".
A l'issue de cette intervention, elle a donné une conférence de presse à voir ici (traduite en langue anglaise sur le site des Nations Unies) :
Christiane Taubira conférence de presse onu

Elle se rendra mardi après-midi sur le site de Ground-Zero, pour rendre hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001 à New York. 

Elle quittera ensuite les Etats-Unis et sera jeudi et vendredi en Guyane, comme le signale son agenda officiel. 

Christiane Taubira et l'affaire Michael Brown

La visite de Christiane Taubira intervient deux mois après la décision de la justice américaine de ne pas poursuivre le policier responsable de la mort de Michael Brown à ferguson dans le Missouri. Fin novembre dernier, Christiane Taubira avait vigoureusement dénoncé cette décision de la justice américaine à travers trois tweets dans lesquels elle citait notamment Bob Marley. A l'époque,  ces tweets avaient suscité une vive polémique. Interrogée sur I télé aux Etats-Unis ce mardi matin, la ministre de la Justice a expliqué qu'elle ne regrettait pas ces tweets. 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play