publicité

Archives d'Outre-mer – Mars 1965 : Martin Luther King marche à Selma pour les droits civiques

Les week-ends, La1ere.fr vous propose un voyage dans le temps et l’histoire avec les archives de l'Institut national de l'audiovisuel (Ina). Il y a cinquante ans, Martin Luther King organisait plusieurs marches à Selma, en Alabama, en faveur des droits civiques.

Martin Luther King s'adresse aux manifestants à Selma, le 9 mars 1965. © UPI/AFP
© UPI/AFP Martin Luther King s'adresse aux manifestants à Selma, le 9 mars 1965.
  • Par Philippe Triay
  • Publié le
Le film « Selma », qui revient sur les marches pour les droits civiques organisées par Martin Luther King à Selma, en Alabama, durant le mois de mars 1965, est actuellement dans les salles. Les marches de Selma ont représenté un tournant dans l’histoire des luttes en faveur des droits civiques aux Etats-Unis. C’est à la suite de ces marches en effet que le président Lyndon Johnson fit adopter la loi sur le droit de vote, qui garantissait notamment aux Afro-américains la possibilité de s’inscrire sur les listes électorales et le plein exercice de leur droit de vote.
 
Le 7 mars 1965, une première marche de 600 personnes était violemment réprimée par la police, à coups de bâtons, de fouets et de grenades lacrymogènes. Filmée par la télévision, qui commençait à s’installer dans tous les foyers américains, la manifestation devint un symbole de la lutte pour l’égalité des droits. Elle incita d’ailleurs de nombreux Blancs à rejoindre le combat des Noirs américains pour la liberté et la suppression des discriminations raciales. Ils avaient compris que la reconnaissance des droits fondamentaux des Afro-américains représentait un gage de respect de ces droits pour tous les Américains, quelle que soit leur origine.
 

REGARDEZ : mars 1965, les marches de Selma en faveur des droits civiques (Office national de radiodiffusion télévision française, ORTF)

Source : Ina 
selma ina
 

BONUS : regardez les images de la marche du 7 mars 1965, gravée dans les mémoires sous le nom de « Bloody Sunday » (dimanche sanglant)

selma

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play