outre-mer
territoire

Le footballeur martiniquais Jordy Delem, du Club Franciscain à l'équipe d'Arles-Avignon

football
Jordy Delem
Jordy Delem, à Orly, fin décembre 2014, à quelques jours de la rencontre entre le FC Nantes et le Club Franciscain. ©Léia Santacroce
Voilà presque deux mois que le footballeur martiniquais Jordy Delem, ex-capitaine du Club Franciscain (division d'honneur), a signé son contrat avec l'équipe d'Arles Avignon (Ligue 2). Des journalistes de France Ô / Outre-mer 1ère l'ont rencontré à Arles à la mi-mars. Reportage.
"#TeamCF", peut-on lire sur le sweat du Martiniquais Jordy Delem, dans les rues ensoleillées de la ville d'Arles (13). Référence au Club Franciscain, célèbre équipe martiniquaise de division d'honneur dont il a été capitaine jusqu'à fin janvier, date à laquelle il a signé son contrat d'un an et demi avec l'équipe d'Arles-Avignon (Ligue 2). Pour le moment, le footballeur de 21 ans joue avec l'équipe réserve (CFA2), mais il a bon espoir de rejoindre les professionnels.

"Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours voulu essayer d'aller plus loin, plus haut, notamment en France, explique-t-il à nos confrères de France Ô/Outre-mer 1ère, qui l'ont rencontré à Arles le 10 mars dernier. Après l'épopée du Club Franciscain, c'est un rêve qui se réalise !" (voir le reportage en bas de page).

Le match contre Nantes : un déclic

L'épopée, le mot est bien choisi. En janvier dernier, les petits poucets du Club Franciscain ont disputé un match historique contre les Canaris du FC Nantes (Ligue 1), en 32èmes de finale de la Coupe de France. Malgré leur défaite 4-0, plusieurs joueurs ont été approchés par des clubs de l'Hexagone. Jusqu'alors, seul Jordy Delem a sauté le pas"Ah il nous manque, au sein de l'équipe !, commente son ancien entraîneur du Club Franciscain, Jean-Marc Civault, en Martinique. C'est sûr que ce n'est pas évident de remplacer Jordy. Mais c'est aussi pour ça que nous sommes là, pour former des joueurs."

Apprécié par ses formateurs (en témoigne le tweet ci-dessous), Jordy Delem sait qu'il va devoir travailler dur pour gagner sa place chez les pros : "J'ai déjà fait quelques beaux matchs comme titulaire avec le CFA2. C'est à moi de continuer. Je pense qu'au bout d'un moment, le travail finira par payer."


 
Voir ci-dessous le reportage de Sabrina Soualmia et Franck Nouhailetas (France Ô/Outre-mer 1ère), tourné le 10 mars à Arles :
Intervenants :
► Jordy Delem
► Fabrice Bertone, coordinateur général de l'association AC Arles-Avignon
Publicité