outre-mer
territoire

La Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse va racheter trois banques Outre-mer

banque
La Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse va rachèter trois banques Outre-mer
Alain LACROIX, Président du directoire de la CEPAC, entouré des autres membres du directoire. ©CEPAC
La Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse va débourser 314 millions d’euros pour acheter trois banques Outre-mer, au groupe Banque Populaire-Caisse d'Epargne. Il s’agit de la Banque de La Réunion, la Banque des Antilles françaises et la Banque de Saint-Pierre-et-Miquelon.
Le projet était dans les tiroirs depuis plusieurs mois, c’est désormais officiel. Le groupe BPCE, Banque Populaire-Caisse d'Epargne, va céder à la Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse trois de ses banques Outre-mer : la Banque de La Réunion, la Banque des Antilles françaises et la Banque de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Un rachat à 314 millions d'euros

Pour un tel rachat, la Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse (CEPAC) va payer 314 millions d'euros au groupe BPCE. La CEPAC va aussi débourser 614 millions d'euros pour racheter à BPCE International Outre-Mer (BPCE IOM) un portefeuille de crédits relatif à des prêts accordés outre-mer.

Cette opération devrait permettre à la Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse d'augmenter de 25 % son produit net bancaire, à environ 800 millions d'euros par an.

Une fusion prochaine de ces banques

Le groupe espère obtenir l'agrément des autorités de tutelle pour la réalisation de ces acquisitions au cours de l'été. 
Après le rachat, la CEPAC a l’ambition de fusionner ces banques, pour leur permettre de "bénéficier de sa puissance financière et logistique", avec notamment une modernisation des outils informatiques.

Un grand ensemble bancaire Outre-Mer

Dans un communiqué, la Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse explique que "ce projet d’acquisition va lui permettre d’accélérer son développement sur ces territoires d’Outre-Mer à fort potentiel de croissance".

"Notre ambition est de construire avec la Banque de la Réunion, la Banque des Antilles Françaises et la Banque de Saint-Pierre-et-Miquelon un grand ensemble bancaire coopératif en Outre-Mer, respectueux des spécificités territoriales et au service des économies locales", a déclaré ce mercredi, Alain Lacroix, président du directoire de la CEPAC.

Publicité