George Pau-Langevin "très choquée" par les propos d'élus de droite sur le droit du sang à Mayotte et en Guyane

politique
GPL Morin Mariton
©la1ere.fr
La ministre des Outre-mer réagit aux propos de certains élus de droite qui préconisent l'abandon du droit du sol en Guyane et à Mayotte pour lutter contre l'immigration clandestine. "Le droit du sol est une tradition depuis la révolution française", explique George Pau-Langevin. 
Le droit du sang doit-il se substituer au droit du sol? le débat refait surface après les récentes déclarations de l'UDI Hervé Morin d'une part et de l'ancien ministre de l'outre-mer UMP, Hervé Mariton. Ce dernier s'exprimait cette semaine, dans notre émission "Opinions 1ere".

Lutter contre l'immigration

Hervé Morin souhaite que le droit du sang deviennent la règle singulièrement à Mayotte et en Guyane pour lutter contre l'immigration. Hervé Mariton souhaite lui que le droit du sol disparaisse sur tout le territoire, au profit du droit du sang. 

La réponse de la ministre

Ce vendredi 29 mai, la ministre des Outre-mer leur répond. Pour George Pau-Langevin, c'est une hérésie…Contraire au droit français et qui ne servirait de toute façon à rien. La ministre des Outre-mer précise également que la nationalité française ne s'acquiert pas à la naissance pour les enfants nés sur le sol français de parents étrangers.  George Pau Langevin s'en explique au micro de Célia Clery :
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live