outre-mer
territoire

Filière jihadiste à La Réunion : un homme mis en examen à Paris et incarcéré

faits divers
Djihadiste présumé devant juge
L'un des jumeaux de la filière interpellés à La Réunion.
Une filière jihadiste a été démantelée la semaine dernière à La Réunion. Parmi les personnes arrêtées, un homme a été transféré à Paris, mis en examen et incarcéré ce lundi. Une information judiciaire est ouverte par le parquet antiterroriste.
Un jeune homme de 21 ans, arrêté la semaine dernière dans le cadre du premier démantèlement d'une filière jihadiste à La Réunion, a été mis en examen lundi à Paris et incarcéré, a-t-on appris de source judiciaire.

Cet homme, décrit comme un prédicateur salafiste par une source proche du dossier, est le seul des cinq personnes arrêtées mardi dernier qui a été transféré à Paris. Il a été mis en examen dans le cadre d'une information judiciaire ouverte par le parquet antiterroriste.

"L'Egyptien"

Le jeune homme, surnommé "L'Egyptien", est considéré comme l'élément central de cette filière présumée et "il est soupçonné d'avoir exercé son influence sur six personnes déjà parties en Irak ou en Syrie" pour faire le jihad, avait expliqué à l'AFP une source proche du dossier.

Mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, il a demandé un débat différé sur la question de sa détention ou de sa remise en liberté, mais il a été incarcéré dans l'attente de cette audience.


Rappel des faits 

La semaine dernière, deux frères jumeaux de 18 ans avaient été mis en examen à Saint-Denis de la Réunion et laissés libres sous contrôle judiciaire. Ils étaient soupçonnés d'être sur le point de partir pour une zone de jihad.

Un quatrième homme, un jeune père de famille de 24 ans avait été remis en liberté sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui, tout comme une cinquième personne, une mère de famille de 62 ans dont le fils est soupçonné d'être parti fin 2014 en Syrie.
Publicité