outre-mer
territoire

Rugby : Sébastien Vahaamahina le géant au pied des volcans auvergnats

rugby
Vahaamahina
©MICHAEL BRADLEY / AFP
Sebastien Vahaamahina ne passe pas inaperçu sur le terrain. Ce week-end, en demi-finale du Top 14 contre Toulouse il a excellé dans le pack clermontois. Pour la1ere.fr il revient sur ce match, ses ambitions , sa sélection dans le groupe France et sa première finale du top 14 à 23 ans.

Le match 

"C'est vrai que c'est ma deuxième finale (NDLR : après la finale de la coupe d Europe perdue contre Toulon cette saison). Après  le truc c'est de la gagner ! On fait un bon match contre une bonne équipe de Toulouse, on a plus mis l'accent sur la défense.  On prend un essai mais on s'est accroché mentalement et nous sommes bien revenus. Je pense qu il faudra gagner samediprochain et ce ne sera pas la même chose contre le Stade français qui est une belle équipe qui joue beaucoup".
 

Le duel des calédoniens

"Lakafia ?  Honnêtement je ne sais pas ce qui m'attend  contre lui. Ce sera un beau duel. A moi de travailler cette semaine et d'améliorer les petits points qui me permettraient d'être meilleur que lui.

À Nouméa la famille va être derrière moi. Il y aura des supporters de Lakafia aussi, mais ils seront nombreux plus pour Clermont et donc pour moi que pour lui, peut être parce que j'ai quitté le caillou il y a quelques années pour tenter ma chance en métropole "
 

Clermont mon club 

"J'ai fait un bon choix en venant ici (il a quitté Perpignan a l'intersaison l'an dernier après la relégation du club catalan en pro D2) c est ce que je cherchais en fait, j'ai réussi à trouver mon but, il manque un petit truc gagner une finale. Avec mes coéquipiers de Clermont, je me sens a l'aise, ils me mettent en confiance, on se comprend, et j'ai pu jouer mon meilleur rugby.  

Dans un club ce n'est pas pareil qu'en equipe de France et je préfére être à fond dans le club, prendre les choses une par une ....."
 

Son rêve en bleu 

"Ce n'était pas un objectif prioritaire.  Je devais jouer sans y penser  et c est venu comme ça.  Je n'ai pas joué en club pour venir en coupe du monde j'ai joué mon meilleur rugby avec l'ASM et  j'y suis, même si ce n'est pas une revanche. Après, tant mieux ! A moi de tout donner dans la préparation et d'être dans la liste des 31."
 
 
Publicité