outre-mer
territoire

Vers une privatisation de la société Arianespace

économie
Ariane 5
A l'issue d'une réunion interministérielle, le Premier ministre a confirmé mercredi 10 juin, que la société Arianespace avait "vocation à être contrôlée par la  Airbus Safran Launchers", via la cession des titres détenus actuellement par le CNES.
Arianespace, le leader mondial des lanceurs de satellites va bientôt changer de mains. La société chargée de commercialiser et d’assurer les lancements des fusées Ariane, Soyouz et Vega sur le site de Kourou en Guyane, va être privatisée via la cession des titres détenus actuellement par le CNES.

Lors d’une réunion interministérielle, mercredi 10 juin à Matignon, le Premier ministre, Manuel Valls a confirmé qu'Arianespace avait "vocation à être contrôlée par la Coentreprise Airbus Safran Launchers, via la cession des titres Arianespace détenus actuellement par le CNES". Une information donnée par un communiqué de Matignon mais dont l’annonce officielle est prévue à l’ouverture du Salon du Bourget, lundi 15 juin.

Soutien au projet Ariane 6

"Les négociations sur les conditions de réalisation de cette opération industrielle vont donc se poursuivre sur cette base, dans le respect des procédures habituelles", poursuit le document. "Ces discussions associeront étroitement nos partenaires européens et les autres acteurs industriels de l'industrie spatiale française et européenne, avec l'objectif commun d'écrire une nouvelle page de l'histoire spatiale européenne", indique le même le texte.

Manuel Valls a fourni ces précisions lors d'une réunion mercredi matin avec les ministres en charge de la Recherche, de l'Industrie et de la Défense, respectivement Najat Vallaud-Belkacem, Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian. Le Premier ministre y a "réitéré (...)  son soutien à la réalisation du projet Ariane 6, conformément aux décisions prises au niveau de l'Agence Spatiale Européenne en décembre dernier", poursuit le texte.

Quelles conséquences pour le Centre Spatial Guyanais ?

Ce projet de privatisation d'Arianespace aura-til des conséquences pour le Centre Spatial Guyanais de Kourou ? Non, selon Stéphane Israël, le PDG d'Arianespace, interviewé le 6 janvier 2015, par Jean-Michel Mazerolle (France Ô / Outre-mer1ere) :


Publicité