Une thèse sur le Guadeloupéen Auguste Bébian, défenseur de la langue des signes

éducation
Une thèse sur le Guadeloupéen Auguste Bébian, défenseur de la langue des signes
Au 19e siècle, le Guadeloupéen Auguste Bébian était le premier entendant à utiliser la langue des signes dans l’enseignement. ©DR
Le Guadeloupéen Auguste Bébian est au cœur d’une thèse rédigée par Fabrice Bertin. Sourd et muet, ce professeur a présenté son travail à l'Université de Poitiers. Des centaines de pages dans lesquelles il raconte l'histoire de ce personnage clé de l'histoire des sourds et muets.
Il y a 25 ans, Fabrice Bertin a découvert le personnage d’Auguste Bébian. Méconnu du grand public, ce Guadeloupéen est pourtant l’un des précurseurs de la langue des signes.

Une thèse soutenue avec succès 

Sourd et muet, Fabrice Bertin a alors décidé de consacrer son travail de thèse à Auguste Bébian, personnage clé de l’histoire des sourds et muets au 19e siècle et surtout premier entendant à utiliser la langue des signes dans l’enseignement.

Écrivain et professeur d'histoire, Fabrice Bertin a soutenu sa thèse avec succès cette semaine à l’Université de Poitiers. Il a même prévu d’aller encore plus loin pour faire connaître l’héritage d’Auguste Bébian.

Gaëlle Malet est allée à sa rencontre pour France Ô :