Les Interruptions Volontaires de Grossesse beaucoup plus nombreuses dans les départements d'outre-mer

santé
IVG (illustration)
©CITIZENSIDE/THIERRY THOREL / citizenside.com
Les autorités sanitaires publient pour 2013 les données sur les IVG en France métropolitaine et dans les DOM. Les IVG sont beaucoup plus nombreuses Outre-mer que dans l'hexagone, et c'est particulièrement le cas chez les mineures de 15 à 17 ans. La Guyane atteint des taux records. 
Le recours à l'avortement est beaucoup plus fréquent dans les départements d'Outre-mer que dans l'hexagone. Les chiffres pour l'année 2013 publiés par les autorités sanitaires le montrent. En moyenne, en France métroopolitaine 15 femmes pour 1000 ont eu recours à l'IVG en 2013. En Guadeloupe, ce taux monte à quasiment 40 pour 1000 femmes. 26 en Martinique et en Guyane, 21 à La Réunion. 

statistiques IVG
©DREES

Les grossesses précoces, un phénomène inquiétant

Le recours à l'IVG est particulièrement fort Outre-mer chez les adolescentes de 15 à 17 ans. En France métropolitaine, 10 adolescentes sur 1000 ont eu recours à l'IVG en 2013. C'est presque trois fois plus en Guyane (28,7). En Guadeloupe, le taux atteint 24,4 pour 1000, tandis qu'à La Réunion et en Martinique, c'est deux fois plus qu'en métropole.
 

Les données globales

Voici le document complet de la DREES (Direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques)




ante
Les Outre-mer en continu
Accéder au live