publicité

"Si c’est un débris de Boeing 777, c’est celui du MH370", affirme Michel Polacco

"Si cette pièce provient d’un Boeing 777, c'est le MH370", affirme le spécialiste en aéronautique, Michel Polacco, joint par La1ère.fr. Le débris d’avion retrouvé, mercredi 29 juillet, à La Réunion pourrait appartenir au Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu en mars 2014.

"Si c’est un débris de Boeing 777, c’est celui du MH370", affirme le spécialiste Michel Polacco. © REUNION 1ERE / JEAN-PIERRE MULLER / AFP
© REUNION 1ERE / JEAN-PIERRE MULLER / AFP "Si c’est un débris de Boeing 777, c’est celui du MH370", affirme le spécialiste Michel Polacco.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le
Le débris d’avion retrouvé, mercredi 29 juillet, à La Réunion pourrait appartenir au Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu en mars 2014. La pièce va être transférée en métropole, elle sera expertisée à la Direction générale de l'armement à Balma, près de Toulouse (Haute-Garonne). Selon le spécialiste en aéronautique, Michel Polacco, joint par La1ère.fr, "si cette pièce provient bien d’un Boeing 777, alors il s’agit obligatoirement du MH370".


La1ère.fr : Comment va être identifié ce débris d’avion ?

Michel Polacco : Il y a deux manières. La première, la plus rapide, consiste à relever, s’il y en a un, le numéro de série inscrit sur le morceau d’avion. La seconde, plus longue, consiste à prendre des mesures, relever des côtes et faire le tour des constructeurs d’avion pour effectuer des comparaisons avec la pièce retrouvée.
L’identification peut prendre entre quelques jours et plusieurs semaines. C’est le BEA, Bureau d’enquêtes et d’analyses qui va diriger l’enquête mais ce sont les autorités australiennes qui sont les seules habilitées à communiquer sur cette affaire.


Pensez-vous que cette pièce puisse appartenir au MH370 ?

C’est possible. En tous cas, si cette pièce provient d’un Boeing 777, il s’agit obligatoirement du MH370, car il n’y aucun autre appareil de ce type disparu dans le monde. Dans ce cas, cela encourage à poursuivre les recherches dans le sud de l’Océan Indien. Il faut savoir ce qu’il s’est passé en trouvant les boîtes noires de l’appareil. Cela est nécessaire pour les familles des victimes et pour l’aviation civile.
Si c’est bien un morceau du Boeing de la Malaysia Airlines, ça veut aussi dire que d’autres débris ont peut être surnagés, et qu’ils pourraient s’échouer sur les côtes de La Réunion.


Quelles hypothèses envisagez-vous si ces débris sont effectivement ceux du MH370 ?

Je pense que cet avion, qui partait de Kuala Lumpur pour Pékin, a été détourné. Le drame s’est noué dans l’appareil lorsqu’il survolait le golfe de Thaïlande. D’après les satellites, le Boeing a volé durant huit heures. On arrive à l’identifier jusqu’au détroit de Malacca, puis grâce aux radars on a découvert qu’il avait ensuite mis le cap au sud.
L’appareil a suivi un cap rigoureux qui ne peut être que le résultat d’une conduite humaine volontaire. On ne sait pas quel drame s’est noué à l’intérieur de l’avion mais il n’y a aucune autre possibilité que le détournement.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play