L'Etat renforce son action pour lutter contre les algues sargasses aux Antilles

politique
L'Etat renforce son action pour lutter contre les algues sargasses aux Antilles
Des plages recouvertes de sargasses en Guadeloupe, Martinique et Guyane. ©RESEAU OUTRE-MER 1ERE
Le gouvernement annonce, ce vendredi, de nouvelles mesures pour lutter contre les sargasses. Une mission interministérielle se rendra aux Antilles en septembre. Une conférence internationale se tiendra et les collectivités chargées du ramassage des algues recevront deux millions d’euros.
"Le plan interministériel sargasses va être renforcé", promet le gouvernement qui annonce ce vendredi soir, de nouvelles mesures pour lutter contre l’échouage de ces algues brunes aux Antilles. Dans un communiqué commun, les ministères de l’Ecologie, de la Santé et des Outre-mer, annoncent dans un élan de "solidarité nationale""une accélération de la mise en œuvre du plan interministériel sargasses."

► 2 millions d’euros pour les collectivités chargées du ramassage

Parmi les mesures annoncées, le gouvernement prévoit un renforcement du soutien aux collectivités chargées du ramassage des algues. Un fonds exceptionnel de 2 millions d’euros est mis en place par l’Etat, notamment par le ministère des Outre-mer et le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

► Une mission interministérielle aux Antilles en septembre

Le gouvernement annonce également le lancement d’une "mission interministérielle de haut niveau". Elle devrait se rendre aux Antilles dès le mois de septembre. Son objectif : organiser la filière de ramassage, de stockage, de traitement et de valorisation des sargasses.

► Bientôt une conférence internationale

Enfin, une initiative internationale est lancée. Le gouvernement annonce la tenue d’une conférence réunissant les représentants des Etats de la Caraïbe touchés par l’échouage de sargasses. Elle devrait avoir lieu "au second semestre", précise le communiqué.

Parmi les mesures déjà en place, le gouvernement prévoit de maintenir la mobilisation des autorités sanitaires notamment en matière de prévention. Enfin, il promet une "accélération des travaux de recherche visant à identifier l’origine et les causes" de ces échouages de sargasses.

Retrouvez ci-dessous le communiqué commun des ministères : 

"Je crois qu'il est important que les populations et les collectivités sachent qu'elles ne sont pas seules face à ce phénomène très désagréable", a réagi George Pau-Langevin, la ministre des Outre-mer, au micro de Martinique 1ère :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live