outre-mer
territoire

MH370 : de nouveaux moyens aériens et maritimes déployés au large de La Réunion

catastrophes aériennes
Débris d'avion enquête
Le débris d'avion a été retrouvé dans l'Est de La Réunion, à Saint-André. ©Réunion 1ère
La France annonce ce jeudi soir qu'elle va déployer des moyens aériens et maritimes supplémentaires au large de La Réunion, pour détecter la présence d'éventuels nouveaux débris du vol MH370 de la Malaysia Airlines.
Des moyens aériens et maritimes supplémentaires vont être déployés dès ce vendredi matin au large de La Réunion. L'objectif est de détecter la présence d'éventuels nouveaux débris du vol MH370 de la Malaysia Airlines. 

Décision de l'Etat  

Dans un communiqué commun, la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et le secrétaire d'Etat aux transports et à la mer, Alain Vidalies, expliquent que cette décision est prise à la demande du chef de l'Etat, François Hollande et du Premier ministre, Manuel Valls.

Hier, le procureur de la République adjoint de Paris avait annoncé qu'il y a avait de "très fortes présomptions" que le morceau d'avion découvert la semaine dernière à La Réunion appartienne au Boeing 777 de la Malaysia Airlines.

Avion militaire, hélicoptères et brigades nautiques

Dès ce vendredi matin, un avion militaire va survoler la zone, au large de Saint-André, dans l'Est de l'île. Ces opérations seront menées par les FAZSOI, les Forces Armées de la Zone Sud de l'Océan Indien, et coordonnées par le préfet de la Réunion.  

La Brigade de Gendarmerie du Transport de La Réunion va également mobiliser des hélicoptères et des brigades nautiques. Des moyens seront aussi déployés au sol, sur le littoral, avec des patrouilles à pieds.

"Faire toute la lumière"

Le gouvernement affirme dans ce communiqué que "la France prendra toute sa part dans les démarches internationales (...) afin de faire la lumière sur ce drame".
Publicité