publicité

Alors que La Réunion et la Guyane se disputent l’arbre de l’année, le site du concours a été piraté

Alors que le Banian de La Réunion et du fromager de Guyane se disputent le titre d’arbre de l’année 2015, le site internet du concours a été piraté. Des Réunionnais et des Guyanais ont joué les petits malins en truquant le système et en votant près de 100 fois par heures…

Le Fromager de Guyane a remporté le prix du public de l'arbre de l'année 2015. © www.arbredelannée.com / Magazine Terre Sauvage
© www.arbredelannée.com / Magazine Terre Sauvage Le Fromager de Guyane a remporté le prix du public de l'arbre de l'année 2015.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le
Mercredi 12 août, stupeur sur le site de l’arbre de l’année 2015. Déjà en tête du concours, le Banian de La Réunion et le fromager de Guyane explosent les compteurs et atteignent respectivement 27 000 et 24 000 voix.

100 voix par heure

"On s’est rendu compte que des petits malins réunionnais et guyanais avaient piraté le site, raconte Emmanuelle Kerbati, en charge du concours chez Milan Presse. Les arbres avaient un nombre de votes hallucinant et récoltaient près de 100 voix par heure !"

Le Banian de La Réunion en tête

Les informaticiens du site de l’arbre de l’année ont alors retiré les candidatures de La Réunion et de la Guyane, le temps de déceler le piratage du système. "On les a ensuite remis en ligne en éliminant les votes frauduleux et en remettant les compteurs à jour", explique Emmanuelle Kerbati. Ce jeudi 13 août, le Banian de La Réunion est en tête avec 15 149 votes contre 11 727 pour le Fromager de Guyane.

Préserver le suspens

Les votes sont ouverts jusqu’au 31 août, mais à partir de la semaine prochaine, les nombres de voix ne seront plus visibles sur le site. "Une manière de préserver le suspens", confie Emmanuelle Kerbati qui avoue toutefois que "ça sera sûrement un arbre ultramarin le vainqueur puisque tout se joue entre la Guyane et La Réunion qui sont loin devant les autres candidatures".

Le titre d’arbre de l’année est décerné par l’ONF, l’Office National des Forêt et le magazine "Terre Sauvage". Le concours a lieu depuis 2011 et cette année près de 300 candidatures ont été examinées pour seulement 25 sélectionnées.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play