Nadine Morano provoque un tollé en estimant que la France est "un pays de race blanche"

politique
Polémique : la France est "un pays de race blanche", selon Nadine Morano
Nadine Morano, samedi 26 septembre, sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché". ©DR
Invitée de l’émission "On n’est pas couché" sur France 2, Nadine Morano a affirmé samedi 26 septembre que la France était un "pays de race blanche." "Et les Antillais ?" lui a rétorqué l’une des chroniqueuses de l’émission. Le débat continue sur les réseaux sociaux.
Nadine Morano a déclenché une nouvelle polémique. L’élue au Parlement européen (Les Républicains) et ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, était l’invitée de l’émission "On n’est pas couché" sur France 2, samedi 26 septembre. Elle a proclamé que la France était un "pays de race blanche".

Nous sommes un pays judéo-chrétien, le Général de Gaulle le disait, de race blanche. J'ai envie que la France reste la France et je n'ai pas envie que la France devienne musulmane.











"Et les Antillais qui nous écoutent ?"

Indignée, la chroniqueuse de l’émission Léa Salamé lui a demandé : "Et les Antilles sont comment au niveau de la race blanche ? Les Antillais qui écoutent l’émission ce soir et qui se disent qu’ils ne sont pas tellement blanc".
"Ça ne les empêche pas d’être Français", a répondu Nadine Morano. "La France est un pays à majorité de race blanche, judéo-chrétien et qui, dans son ouverture universelle, c’est sa grandeur (…) a accueilli des personnes venant d’autres pays", a-t-elle conclu.

La ministre des Outre-mer s'insurge

Sur Facebook, lundi 28 septembre, la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin a réagi.

Face aux récents débats on peut, en toute logique, s'insurger contre les propos de Nadine Morano qui comme François...

Posted by George Pau-Langevin on dimanche 27 septembre 2015


Réactions sur Facebook et Twitter

Les propos de Nadine Morano ont suscité de vives réactions depuis ce week-end, sur les réseaux sociaux. 


La condamnation du CREFOM

Dans un communiqué, le CREFOM, le Conseil Représentatif des Français d’Outre-mer, a aussi tenu à faire part de son émotion face à "un dérapage qui confond nation, pays et race et qu’il condamne avec la plus grande fermeté". "Les propos de Madame Morano constituent une offense à la France, à son Histoire et à son identité", écrit Patrick Karam, le président du CREFOM.


Gilbert Collard à la rescousse

Invité des "4 Vérités" sur France 2, lundi 28 septembre, le député Rassemblement Bleu Marine (proche du FN) Gilbert Collard a soutenu les propos de Nadine Morano. Il estime même "hallucinant de voir qu'on ne peut pas le dire." Et pour démontrer le bien-fondé de cette analyse, Gilbert Collard établit un autre constat "l'Afrique est "un pays" de race noire".

Et d’ajouter sur les Outre-mer : "Quand on dit que la France est un pays historiquement - je fais la différence attention, parce qu'il y a quand même aujourd'hui tout le charme de l'Outre-mer, toute la culture de l'Outre-mer, qui est avec nous, bon - mais historiquement, c'est un pays de race blanche". Regardez cet extrait :
##fr3r_https_disabled##