Les cours du nickel remontent, visite inédite d'un entrepôt "Warehouse" du LME

nickel
Nickel
© Alain Jeannin. Acier inoxydable APERAM au nickel SLN 25 Eramet
Les prix du nickel sont remontés en flèche cette semaine. Une très bonne nouvelle pour les compagnies minières dont le français Eramet-SLN qui dispose d'importants gisements miniers en Nouvelle-Calédonie. L'entreprise produit l'un des meilleurs alliages de fer et de nickel au monde, le SLN 25.

10 800 dollars la tonne de nickel + 3,18 %

Les cours du métal sont restés insensibles à la chute puis au rebond de Glencore. A Singapour, l'analyste Triland Metals précise : "les Traders ont valorisé positivement l'absence de baisse du nickel sur un mois et le maintien d'une base de prix solide autour de 10 000 dollars la tonne". Cette semaine, près de 40 000 tonnes de métal ont transité par les entrepôts mondiaux du LME, signe d'une d'une demande réelle. "Les gains du nickel ont été constants, soutenus en fin de semaine par une demande importante" précise Triland. Le métal a atteint son cours le plus élevé depuis deux semaines. Un frémissement qui pourrait être l'amorce d'une reprise ? Peut-être mais à condition que les stocks mondiaux de nickel diminuent. Ils sont encore très élevés avec plus de 450 000 tonnes réparties dans les 120 entrepôts mondiaux de la Bourse des métaux de Londres, le LME.

Regardez le reportage à Anvers d'Alain Jeannin et Nordine Bensmaïl : 


Un entrepôt du LME ouvre ses portes

Impala-Trafigura se trouve dans la gigantesque zone portuaire d'Anvers. Le grand négociant suisse en métaux nous a ouvert les portes de son entrepôt classifié LME. Impala est l'un des fameux "Warehouse" de la Bourse des métaux de Londres. La logistique est au coeur de ce grand marché des métaux. A Anvers, du cuivre au nickel en passant par l'aluminium, ils appartiennent tous à des industriels mais aussi à des fonds d'investissements, à des traders qui les entreposent en attendant des jours meilleurs. Philippe Gerest, le gestionnaire des stocks et Bert Smeth, le directeur du site d'Anvers ont joué la transparence. Après tout, un entrepôt de métaux n'est qu'un entrepôt comme les autres, la valeur de ses stocks faisant la différence. Peu après notre venue, Impala a été orienté vers d'autres activités, les métaux ont été transférés dans un autre dépôt de Trafigura. C'était début septembre, avant la première reprise des cours du nickel intervenue cette semaine.