Plan de restructuration d’Air France : une baisse d’activité et 2 900 postes menacés

transport aérien
Plan de restructuration Air France
Plusieurs centaines de salariés ont envahi, lundi 5 octobre, le siège d'Air France, interrompant la réunion du Comité central d'entreprise (CCE). ©KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Air France a confirmé, lundi 5 octobre, en comité central d'entreprise que son plan de restructuration menacerait 2 900 postes. La direction compte réduire de 10% son activité long courrier d’ici 2017. Impossible pour l’heure de dire si les Outre-mer seront concernés.
Plusieurs centaines de salariés ont envahi, lundi 5 octobre, le siège d'Air France à Roissy, interrompant la réunion du Comité central d'entreprise (CCE). Le directeur Xavier Broseta s'est enfui de la salle de réunion torse nu après s'être fait arracher sa chemise. Le CCE n'a finalement pas repris ensuite.


2 900 postes menacés dont 1 700 au sol

Avant de quitter les locaux, la direction a juste eu le temps de confirmer sa volonté de réduire de 10 % son activité long courrier d’ici 2017. Résultat, elle annonce que 2 900 postes sont menacés par ce plan de restructuration. Air France devrait supprimer 1 700 emplois au sol, 900 chez les hôtesses et stewards et 300 chez les pilotes. L’entreprise compte actuellement près de 52 500 salariés.

Suppressions de lignes long-courrier

Le président d'Air France Frédéric Gagey a également confirmé que cinq avions quitteraient la flotte long-courrier en 2016, puis neuf autres en 2017. La compagnie dispose actuellement de 107 avions sur ce réseau, actuellement déficitaire pour moitié.

Air France procédera à des réductions de fréquences sur 22 lignes en 2016 et à une "plus forte saisonnalité" sur six autres lignes, qui "n'existeront que l'été ou l'hiver par exemple", a rapporté une source syndicale. Impossible de savoir pour le moment si les Outre-mer seront impactés.
Regardez les réactions de deux manifestants présents ce mattin lors du CCE, recueillies par Jean-Michel Mazerolle et Philippe Hernando (France Ô/Outre-mer 1ère) :

 En 2017, la compagnie fermera par ailleurs cinq lignes, en Inde et en Asie du sud-est, ont indiqué plusieurs sources.


L’échec des négociations avec les pilotes

Vendredi 2 octobre, la direction avait déjà esquissé en conseil d'administration les grandes lignes de ce projet, amené à remplacer l'initial "Perform 2020", après l'échec des négociations avec les pilotes sur de nouvelles mesures de productivité. Air France demandait au personnel navigant de voler une centaine d'heures de plus par an, à rémunération constante, et de renoncer à des jours de repos, un plan unanimement rejeté par les syndicats.

Une grève : des retards mais pas d’annulation

Trois syndicats (FO, CGT et Unsa) ont appelé ce lundi à une grève nationale pour la défense de l'emploi, une journée de mobilisation qui ne devait entraîner aucune annulation de vols mais seulement des retards, notamment à l'enregistrement.