publicité

Suppression du mot "race" de la constitution: Christiane Taubira répond à Alfred Marie-Jeanne

Le député de la Martinique a interrogé Christiane Taubira à l'Assemblée nationale sur la proposition de supprimer le mot "race" de la constitution. La ministre de la Justice a indiqué que le gouvernement va demander au Sénat d'examiner la proposition de loi déjà votée par les députés. 

Alfred Marie-Jeanne et Christiane Taubira © DR
© DR Alfred Marie-Jeanne et Christiane Taubira
  • La1ere.fr
  • Publié le
Adoptée en mai 2013 par les députés, la proposition de loi qui vise à supprimer le mot "race" de la constitution n'a toujours pas été examiné par le sénat. En pleine polémique sur les propos de Nadine Morano à propos de la "race blanche", la semaine dernière, les députés du groupe GDR, à l'origine de la proposition de loi, sont revenus à la charge pour réclamer que le sénat se saisisse de cette proposition de loi.

Ce mercredi 7 octobre, à l'Assemblée nationale, le député de Martinique Alfred Marie-Jeanne, qui fut rapporteur du texte en mai 2013, a interrogé le gouvernement sur cette question. En réponse, la ministre de la Justice Christiane Taubira a indiqué que le gouvernement va demander au sénat d'examiner la proposition de loi. 

Alfred Marie-Jeanne et Christiane Taubira

Alfred Marie Jeanne et Christiane Taubira / Suppression mot race

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play