Réunion Outre-mer à Matignon : un catalogue de bonnes intentions

politique
Réunion Outre-mer
©la1ere.fr
22 ministres autour du premier d’entre eux pour évoquer l’Outre-mer, ce n’était plus arrivé depuis 2009 et la grève générale en Guadeloupe et en Martinique. On pouvait donc s’attendre à des annonces fortes. Ce fut plutôt la présentation d'un catalogue de bonnes intentions

Logement social : l’effort de simplification doit être accéléré et se traduire par un allégement des formalités demandés aux opérateurs dans les procédures d’agrément.

Santé : la stratégie nationale de « santé outre-mer » sera officialisée d’ici la fin de l’année sur la base des conclusions de la mission confiée à Mme Chantal DE SINGLY, ancienne directrice de l’Agence régionale de santé de l’Océan indien, et sur la base d’une concertation qu’organiseront à partir de novembre la ministre des Affaires sociales, de la Santé et du Droit des femmes et la ministre des Outre-mer.

Sur le plan économique: volonté de consolider les aides fiscales à l’investissement outre-mer et de défendre le principe d’une adaptation de certaines règles européennes aux réalités des outre-mer.

Renforcement de la protection de l’enfance à Mayotte. Cette démarche sera lancée en cohérence avec les objectifs du projet de loi réformant la protection de l’enfance actuellement discuté au Parlement et du plan jeunesse outre-mer lancé par la ministre des Outre-mer et le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Audiovisuel : le Gouvernement rappelle son attachement à la vocation exclusivement ultramarine de la chaîne France Ô, qui devra figurer au prochain contrat d’objectifs et de moyens de France Télévisions.

Enfin, une réflexion associant l’ensemble des ministres concernés sera lancée sur la place que les outre-mer doivent occuper dans l’affirmation de la souveraineté nationale : surveillance des espaces maritimes, défense de nos intérêts économiques, lutte contre les narcotrafics et la piraterie, maîtrise des flux d’immigration, rôle stratégique dans la gestion et l’exploitation des ressources naturelles, protection de l’environnement.

Compte tenu de la place des récifs coralliens dans les espaces maritimes français et de leur rôle dans la biodiversité marine, le Premier ministre a dès à présent décidé de proposer la candidature de la France au secrétariat de l’International Coral Reef Initiative (ICRI) pour la période 2016-2018.

Signature du Contrat de Plan Etat Région de la Martinique

signature Martinique 2030
©la1ere.fr
A l'issue de cette réunion interministérielle sur l'Outre-mer, Manuel Valls a signé le Contrat de Plan État Région Département de la Martinique avec Serge Letchimy, député et président du conseil régional de la Martinique, et Josette Manin, présidente du conseil général de la Martinique, en présence de George Pau-Langevin, ministre des Outre-Mer. D’un montant de 419 millions d’euros, ce contrat de plan doit être un levier d’investissements pour la Martinique.

Manuel Valls a profité de cette occasion pour lancer le comité de pilotage de Martinique 2030. Cette instance "partenariale" entre l’Etat et la région a pour but de réfléchir à l’élaboration de réformes structurelles pour transformer le modèle de développement de la Martinique.