publicité

Connaissez-vous Philing et le ZoukCeltic ?

Quand les vibrations du zouk se mêlent à celles de la musique celtique, ça donne le ZoukCeltic. Un style original créé et mis en arpèges par le Martiniquais Phil Chardon, fondateur du groupe Philing et fasciné par la culture irlandaise. 

Phil Chardon, au premier plan à droite, avec les membres de son groupe Philing. © DR
© DR Phil Chardon, au premier plan à droite, avec les membres de son groupe Philing.
  • Par Philippe Triay
  • Publié le , mis à jour le
Né en 2007 sous l’impulsion du guitariste martiniquais Phil Chardon, le groupe Philing vient de diffuser une petite vidéo (voir ci-dessous) pour mieux se faire connaître. En 2010, la formation a également sorti un album, « Philing ZoukCeltic », passé relativement inaperçu à l’époque.
 
Le ZoukCeltic, c’est un nouveau concept, et un nouveau style, selon son créateur Phil Chardon. « C’est une fusion entre le zouk antillais et la musique celtique ou la musique traditionnelle irlandaise. C’est également une aventure humaine, un partage, une fusion entre des personnes d’origine diverses ». De fait le groupe Philing (sept personnes) est constitué d’un Martiniquais (Phil, compositeur et guitariste), une Réunionnaise (chanteuse), deux Tchèques (violoniste et flûtiste), un Colombien (bassiste), une Française de l’Hexagone (harpiste) et d’un Guadeloupéen (batteur), tous musiciens professionnels.
 

Passion pour l'Irlande 

Phil Chardon a découvert la musique irlandaise vers l’âge de dix ans par l’intermédiaire de son père, qui est saxophoniste et avait ramené de Paris à l’époque des disques vinyle des Chieftains et d’Alan Stivell. Coup de foudre immédiat. Le petit Martiniquais, devenu adulte, se passionne depuis pour l’Irlande, ses harpes et la musique celtique. Son engouement l’a conduit exactement 49 fois sur l’île bordant l’Angleterre. Avec toujours le même émerveillement.
 

REGARDEZ la vidéo du groupe Philing

philing

« Arrivé à Dublin pour la première fois c’est comme si j’arrivais chez moi aux Antilles », confie-t-il à La1ere.fr. « J’avais l’impression d’aller dans des rues que je reconnaissais. C’était complètement dingue ! Leur musique me fascine, et puis il y a une similitude dans l’histoire. Les Anglais les ont empêchés de pratiquer leurs traditions, comme nous aux Antilles en avons été empêchés. Ce sont des insulaires comme nous, qui pour beaucoup ont été obligés de partir. Nous avons vécu les mêmes difficultés. »
 

Plein de propositions 

Si le ZoukCeltic est bien accueilli dans l’Hexagone, particulièrement en province ou le groupe Philing fait de nombreux concerts, ce n’est pas le cas aux Antilles et au sein de la communauté antillaise de France où la démarche de Phil Chardon a essuyé des rebuffades. « J’ai cru de manière utopique que les gens allaient être contents mais cela a été carrément le contraire » déplore-t-il en évoquant une certaine « fermeture d’esprit » dans la communauté.
 
Mais le guitariste n’est pas pour autant amer. « Il nous manque de la visibilité et de la médiatisation, après les gens vont adhérer, comme en province où les salles sont pleines à craquer. Nous avons aussi plein de propositions qui nous viennent de festivals celtiques, jusque des Etats-Unis et de l’Australie. Nous avons juste besoin d’un petit coup de pouce ».
 

Prochaines dates de concerts du groupe Philing

Mardi 27 octobre à 20h15 au Viaduc Café, 43 avenue Daumesnil 75012 Paris (parmi huit autres découvertes musicales)
Samedi 5 décembre à 20h30 à L'Entrepot, 216 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris (Porte de Pantin) 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play