Guadeloupe: le préfet demande la reconnaissance de la calamité sécheresse

agriculture
Le préfet de région Jacques Billant
©CITIZENSIDE/GILLES MOREL / citizenside.com
Le préfet de la Guadeloupe a demandé l'intervention du fonds de secours pour les agriculteurs touchés par la sécheresse d'un "caractère exceptionnel" qui a frappé l'archipel et Saint-Martin de la mi-avril à la mi-août, a indiqué la préfecture.
Le préfet de région Jacques Billant a transmis  mercredi "le dossier de reconnaissance d'une calamité sécheresse de la région Guadeloupe au ministère de l'Outre-mer", au lendemain d'une réunion du comité départemental d'expertise (CDE) "qui a validé le rapport d'expertise démontrant le caractère exceptionnel de la sécheresse de la mi-avril à la mi-août 2015 sur l'archipel guadeloupéen et Saint-Martin", précise la préfecture dans un communiqué.

La préfecture, qui avait reçu le 5 octobre des représentants d'agriculteurs, fait état d'une "situation préoccupante de nombreux exploitants agricoles, au premier rang desquels les maraîchers", mais précise que "tous les secteurs agricoles" sont touchés: les fruits et légumes, l'apiculture, le cheptel bovin et caprin ou encore les cultures traditionnelles, banane et canne à sucre, avec "des pertes importantes immédiates, qui se ressentiront aussi en 2016".

Cette demande d'intervention du fonds de secours a été envoyée juste avant le début jeudi soir d'une visite officielle de la ministre de l'Outre-mer, George Pau-Langevin, en Guadeloupe.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live