publicité

Attentats à Paris : émotion et rassemblements dans les Outre-mer

L'onde de choc des attentats sanglants qui ont frappé Paris atteint de plein fouet les Outre-mer. De Papeete à Miquelon, en passant par Mamoudzou, Cayenne ou Fort-de-France, l'émotion est vive. On dénombre de nombreux signes de solidarité et rassemblements. 

© DR
© DR
  • Les 1ère / David Ponchelet
  • Publié le , mis à jour le

Wallis et Futuna

Aux antipodes de Paris, Wallis et Futuna vit au rythme des nouvelles en provenance de Paris depuis vendredi soir. Comme le raconte Wallis et Futuna 1ère, les drapeaux sont en berne sur le territoire. Les attentats de Paris ont envahi la sphère locale. Et l'émotion est vive : 

"Comme beaucoup de Wallisiens et de Futuniens j'ai reçu un coup de poing, un grand coup de poing dans l'estomac" résume Pierre Simunek.
 


 





 

Saint-Pierre et Miquelon : "La consternation"

Les habitants de l'archipel français de l'Atlantique nord sont sous le choc. regardez ces réactions recueillies par SPM 1ère :
Réactions des habitants de l'archipel


La Réunion : plusieurs rassemblements

A La Réunion, l'île du "vivre ensemble", plusieurs rassemblements ont déjà eu lieu, notamment à Saint-André samedi. Les célébrations de la fête du Dipavali ont été annulées dans la commune.
© DR
© DR

Ce dimanche, c'est sur le parvis des droits de l'Homme, à Saint-Denis, qu'un grand rassemblement s'est déroulé.
 

Polynésie : inquiétude dans les premières heures

En Polynésie, plusieurs familles ont eu très peur pour des proches, qui vivent à Paris. C'est le cas de Lilou, dont le fils âgé de 25 ans fait ses études dans la capitale. Elle est restée devant la télé durant de nombreuses heures. Regardez son témoignage diffusé par Polynésie 1ère :
ITV Lilou


Nouvelle-Calédonie : l'effroi et l'inquiétude

A Nouméa, ce dimanche, 250 personnes se sont rassemblées sur la place des Cocotiers, pour exprimer leur solidarité et leur compassion."On a beau être français du bout du monde, on est français quand même", a déclaré un Nouméen, qui s'est joint à cette manifestation tandis que plusieurs personnes s'étaient enveloppées dans des drapeaux tricolores.

Autre hommage rendu par la tribu N'dé de Païta. Les autorités coutumières ont observé un instant de recueillement. Ecoutez les explications de Justin Gaya, l'un des représentants de la tribu. Il est interviewé par Jean-Paul Treuil, de NC 1ère :

 

A 18 000 kilomètres de Paris, les premières heures après les attentats ont été difficiles, en pensant aux Calédoniens de métropole. C'est souvent par les réseaux sociaux que les Calédoniens ont réussi à avoir des nouvelles de leurs proches. regardez le reportage de NC 1ère :
REACTIONS RUE NOUMEA


Mayotte : "Paris c'est moi"

"Paris c'est moi", écrivent dans un communiqué les cadis de Mayotte, relayé par Mayotte 1ère. Les responsables religieux de ce département français où la religion musulmane est largement majoritaire condamnent sans ambiguïté les attentats. Extrait :
.

Nous appelons les vrais musulmans du monde entier à se joindre à la nation française pour faire barrière à ces radicalistes terroristes, ces ennemis de l’humanité, pour que leur pensée nocive au bien être et au vivre ensemble, ne puisse plus trouver des espaces de développement.
Paris c’est moi !














 

Martinique : indignation des élus

le choc également en Martinique où les élus sont en pleine campagne pour l'élection de la future collectivité territoriale unique. Comme le rapporte Martinique 1ère, certains élus ont décidé de suspendre leur campagne et disent leur solidarité avec le peuple de Paris :

Comme partout en France, samedi soir, de nombreux Martiniquais ont allumé des bougies en hommage aux victimes. 
©


Guyane : émotion et sécurité renforcée

Dans un communiqué relayé par Guyane 1ère, le préfet de Guyane a annoncé, comme partout Outre-mer, le renforcement des mesures de sécurité. Les sites sensibles comme l'aéroport et le Centre Spatial Guyanais sont particulièrement surveillés. 

Les habitants ont également allumés des bougies et sur Facebook, un message en créole guyanais circule.
© DR
© DR

 
Guadeloupe : bougies et solidarité

En Guadeloupe aussi, les bougies sont allumées. Les festivités prévues pour l'arrivée de la Mini Transat ont été annulées, en guise de solidarité. 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play