outre-mer
territoire

Le premier tour de la coupe Davis tout proche des Antilles

tennis
Yannick Noah
Yannick Noah, capitaine de l'équipe de France de tennis ©STEPHANE ALLAMAN / DPPI media
Où se jouera le premier tour de la Coupe Davis? La décision de la Fédération française de tennis doit être prise ce vendredi. Les villes de Fort-de-France et Baie-Mahaut font figure de favorites.
C'est une demande du capitaine de l'Equipe de France de tennis, Yannick Noah: organiser le premier de tour de la coupe Davis, qui opposera la France au Canada, aux Antilles. Au total, quatre villes françaises sont candidate , dont deux antillaises: Baie-Mahault en Guadeloupe et Fort-de-France en Martinique. Les deux autres, Reims (Seine-Maritime) et Albertville (Savoie) ne font pas partie des favorites.
En effet, Yannick Noah et ses joueurs ont fait le forcing pour que cette rencontre, prévue du 4 au 6 mars 2016 se déroule en terre battue et en extérieur. Les villes de Baie-Mahault et Fort-de-France, qui a candidaté à la dernière minute, partent avec un avantage climatique indéniable. Le bureau de la Fédération française de tennis doit se réunir vendredi matin pour désigner l'heureuse élue.
 
 

Un surcoût d'un million d'euros

Un match en outre-mer induirait un surcoût prévisionnel de l'ordre d'un million d'euros (500.000 pour l'aménagement du stade et autant pour acheminer la terre battue). La FFT s'est dite prête à l'assumer en comptant sur des aides des collectivités locales. Seul un obstacle technique pourrait priver la France d'une grande première outre-mer.
 
Les émissaires de la FFT qui ont visité durant la semaine les installations – le vélodrome Amédée-Détraux (9000 places) à Baie-Mahault et le stade Pierre-Aliker (16.000 places) à Fort-de-France - doivent rédiger leurs conclusions dans la journée.
Mais à première vue, aucun problème ne semble empêcher le déroulement du match dans l'une ou l'autre des îles.
 
Publicité