publicité

Elections régionales : l'obstination des médias et des politiques à nier l'existence des Outre-mer suscite la colère sur les réseaux sociaux

La quasi indifférence des médias et des politiques pour les résultats des élections régionales à La Réunion, en Guadeloupe, à la Martinique et en Guyane a suscité une très vive colère sur les réseaux sociaux. L'exaspération monte d'un cran et va désormais au-delà des Ultramarins.

Revue de tweets autour des élections régionales - Lolo 5.0 - 08 12 2015 © france3-regions.francetvinfo.fr
© france3-regions.francetvinfo.fr Revue de tweets autour des élections régionales - Lolo 5.0 - 08 12 2015
  • Par Pierre Lacombe
  • Publié le
L'étonnement, l'interrogation, l'incompréhension définissaient jusqu'ici l'état d'esprit des ultramarins quand les médias et les politiques oubliaient les Outre-mer durant les élections. Ces différents sentiments dominent toujours mais ils sont désormais renforcés par la colère et notamment sur les réseaux sociaux. Notre article "les médias zappent les Outre-mer" publié lundi, au lendemain des élections, s'est transformé en forum dans lequel les internautes ont exprimé leur lassitude devant des journalistes et des politiques qu'ils qualifient de récidivistes ou d'amnésiques :
©

13 régions et une boulette

Les chaînes de télévisions, les journaux, les radios sont -presque- unanimes. Il n'y a que 13 régions en France. La droite remporte donc 7 régions, la gauche 5 et le FN...zéro. Un message repris en coeur par les politiques qui, eux-aussi, s'arrêtent à 13 régions.

Ecoutez Brice Hortefeux (Les Républicains) ce mardi matin sur France Info :


Et alors que beaucoup se plaignent de cet oubli, une nouvelle "petite boulette" s'est produite. Après TF1, au soir du premier tour, M6 a inversé les cartes de la Guyane et de la Réunion :
© capture écran M6
© capture écran M6

"Pour faire court la Réunion reste à droite, la Guyane reste à droite et la Martinique et la Guadeloupe….euh..."

Ce lundi, Le Conseil Représentatif des Français d'Outre-Mer, le CREFOM, a saisi le CSA, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, pour dénoncer "l'absence des outre-mer dans les écrans du PAF" regrettant que "les Outre-mer sont complètement oubliés, marginalisés, niés". 

Patrice Gelinet, membre du CSA a reconnu ce mardi qu'en effet il n'avait pas eu "l'impression d'entendre beaucoup l'outre-mer à l'occasion de ces élections" régionales et collectivités territoriales en précisant tout de même qu'une instruction est en cours. Ecoutez :

Patrice Gelinet CSA

Devant les critiques du CREFOM ou du CRAN, Yves Thréard, le directeur de la rédaction du Figaro, a pris la défense de ses confrères "La critique qui a été formulée auprès du CSA est un peu exagérée. La plupart des télévisions ont parlé de l'Outre-mer. Simplement la situation Outre-mer est beaucoup moins mouvante qu'en Métropole. Pour faire court la Réunion reste à droite, la Guyane reste à droite et la Martinique et la Guadeloupe...euh..." Yves Thréard ne termine pas sa phrase et laisse supposer qu'il ne sait pas car le seul enjeu qui aurait pu détourner son regard vers les Outre-mer c'est "le vote du front National." Au passage, il se trompe concernant la Guyane puisque Rodolphe Alexandre est étiqueté divers gauche. 

Rappelons que le socialiste Victorin Lurel, le président PS de la Guadeloupe,  a subit "un revers magistral" (AFP), battu 42,48 de voix contre 57,52% pour son rival Divers Gauche Ary Chalus et qu'en Martinique un autre président sortant DVG,  Serge Letchimy a été battu par le leader indépendantiste Alfred Mariue-Jeanne. Deux informations qui auraient pu légitiment bénéficier de commentaires ou d'analyses, même succinctes.

Huit régions et collectivités pour la droite, 7 pour la gauche et 2 pour les indépendantistes

N'en déplaise aux éditorialistes, commentateurs et politiques de tous horizons le résultat de ces élections ne concerne pas 13 régions mais 17 régions et collectivités.

  • La droite ne remporte pas 7 régions mais 8 régions et collectivités.
  • La gauche ne compte pas 5 régions mais 7 régions et collectivités.
  • Deux collectivités territoriales passent sous la bannière des indépendantistes : la Corse et la Martinique.
Et pour apporter une illustration concrète, et en couleur, voici la nouvelle carte des régions. En bleu, les régions de droite, en rose celles de gauche et en jaune les régions indépendantistes :
© francetvinfo
© francetvinfo


Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play