publicité

Miss France

rss

La1ere.fr a retrouvé Luce Auger, première miss Outre-mer couronnée miss France en 1961 !

Née en Asie, Luce Auger arrive en France en 1960. Repérée par Louis de Fontenay, président du Comité Miss France, elle remporte la couronne de beauté en 1961. Destituée pour une affaire d'argent, Luce mènera une bataille judiciaire pendant de longues années pour récupérer son titre.

© TDB/La1ere.fr. Luce Auger en 1961 et en 2015.
© TDB/La1ere.fr. Luce Auger en 1961 et en 2015.
  • Par Thomas-Diego Badia
  • Publié le
C'est au cœur du Vietnam, entre les hauts plateaux verdoyants de Da Lat et les plages de Nha Trang que Luce Auger passe son enfance. Asthmatique lors de son adolescence, elle est envoyée par sa mère chez sa tante couturière à Saïgon (aujourd'hui Hô-Chi-Minh ville). Lorsqu'elle n'est pas secrétaire, Luce sert de modèle à sa tante pour la présentation de robes que cette dernière confectionne pour la clientèle bourgeoise de la ville. Elle est repérée par plusieurs agences de mannequinat et participe à des défilés dans toute l'Indochine, du Vietnam au Cambodge.

Regardez le reportage de France Ô/La1ere.fr :
La 1ère miss Outre-mer devenue Miss France

C'est en 1953, lors d'un de ces événements qu'elle fait la rencontre de Jacques Chancel qui lui présente Roger Zeiler, président du Comité français de l'élégance, alors de passage. Ce dernier l'invite à poursuivre sa carrière de mannequin mais Luce refuse "persuadée que mon destin est irrésistiblement lié à mon pays natal". En 1960, alors que le Sud-Vietnam est en pleine période de troubles, Luce est enlevée par Madame Nhu, première dame du pays, qui l'expulsera quelques jours plus tard. "J'en garderai des traumatismes toute ma vie", confie-t-elle.
 

Miss Outre-mer "exotique"

Arrivée à Paris, Luce travaille avec le couturier Jacques Heim et est modéliste pour Yvonne de Gaulle. Très vite, elle recontacte Roger Zeiler, rencontré quelques années plus tôt. Celui-ci lui présente Louis de Fontenay, délégué général du Comité Miss France. "Afin d'insuffler une touche exotique au concours, les deux hommes décident de me faire participer à la prochaine élection de Miss France. Pour cela, ils me donnent le titre de miss Outre-mer", se souvient-elle.  
 
Après quelques défilés partout en France, elle est couronnée Miss France à la surprise générale, "au grand désarroi des De Fontenay qui avaient manigancé un tout autre scénario. Un Suisse fortuné avait acheté le titre en vue de stimuler la carrière d'actrice d'une de ses protégées", raconte Luce.

Regardez ce diaporama de la vie de Luce Auger :
Ce contenu n'est plus disponible
 

Du rêve au "cauchemar"

"Au lendemain de mon élection, je ne sais pas encore que ce couronnement va devenir mon pire cauchemar", lâche Luce. Un contrat publicitaire signé avec une firme multinationale entraîne une brouille avec Louis de Fontenay qui veut à tout prix gérer le contrat. Luce Auger refuse et en représailles, l'organisateur du concours Miss France décide de la destituer, dénonçant devant la presse la tricherie de la Miss Outre-mer, accusée d'avoir mentie sur sa situation familiale. "Il savait que j'avais un fils, il l'avait vu à notre premier rendez-vous. Il voulait seulement avoir les droits sur le contrat", explique-t-elle.
 
Sa dauphine deviendra Miss France. Luce, elle, entrera en dépression.

"Cette élection ne m'a apporté que des malheurs, aucune gloire, aucun profit, juste de la honte", déplore la Miss déchue.








En 1963, elle se ressaisit et entame une bataille judiciaire "pour rétablir la vérité". Louis de Fontenay est condamné à verser des dommages et intérêts. En 1967, il est à nouveau condamné à deux mois de prison avec sursis et une amende pour faux et usage de faux. Luce Auger est soulagée et peut enfin tourner la page.
 

Se reconstruire

Dégoûtée par le monde de la mode, Luce Auger ouvre "Le Moï", un restaurant vietnamien niché au cœur du XVIe arrondissement de Paris, "la plus belle réussite de ma vie", dit-elle. Elle y recevra nombre de célébrités parmi lesquelles la famille Grimaldi, Jean d'Ormesson, Catherine Deneuve ou Julien Clerc. Installée en Bretagne depuis quelques années, Luce Auger vient de publier "Au-delà du souffle du Dragon", une autobiographie dans laquelle elle couche sur le papier les événements qui ont marqué sa vie, de ses années vietnamiennes aux tapis rouges parisiens. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play