Les scolaires invités à "une réflexion citoyenne" sur l'esclavage

éducation
Flamme de l'Egalité
©DR
"La Flamme de l'égalité" a été lancée officiellement ce mercredi 16 décembre. Un concours pour lequel les élèves participants vont effectuer un travail de mémoire et d'Histoire. Les prix seront remis le 10 mai prochain, à l'occasion de la Journée commémorative de l'abolition de l'esclavage. 
C’est au Lycée hôtelier Guillaume Tirel à Paris, dans le 14e arrondissement, que le concours « La Flamme de l’égalité » a été lancé ce mercredi matin.
L’objectif de cette "compétition", organisé par le ministère de l’Education nationale, le ministère de l’Outre-mer et le Comité national pour la Mémoire et l’Histoire de l’esclavage : inviter les scolaires à mener « une réflexion citoyenne en s’appuyant sur l’histoire de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions (…) ».

Dessins, chansons ou spectacles

L'intitulé exact du concours pour cette année 2015-2016: "Récits de Vies : restituer la voix des acteurs et des témoins de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions". La production des jeunes pourra prendre la forme d'un spectacle, d'une vidéo ou encore d'une chanson, d'un texte... 
 

Établissements élémentaires et du second degré

Le concours est ouvert aux élèves des écoles élémentaires mais aussi aux établissements du second degré publics et privés sous contrat.Nora Nonet et Mourad Bouretima étaient présents lors du lancement de ce concours au lycée hôtelier Guillaume Tirel à Paris. Leur reportage :
"La Flamme de l'égalité" a été lancée officiellement ce mercredi 16 décembre. Un concours pour lequel les élèves participants vont effectuer un travail de mémoire et d'Histoire. Les prix seront remis le 10 mai prochain, à l'occasion de la Journée commémorative de l'abolition de l'esclavage.