publicité

Terrorisme : une femme d'origine guyanaise et son mari mis en examen et placés en détention provisoire

La jeune Française convertie à l'islam et son compagnon, mis en examen dans une enquête antiterroriste, ont été placés en détention provisoire ce jeudi après-midi. 

© PASCAL GUYOT / AFP
© PASCAL GUYOT / AFP
  • La1ere.fr (avec AFP)
  • Publié le , mis à jour le
Un couple de Montpellier soupçonné de préparer un attentat a été mis en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" et "financement d'une entreprise terroriste" et placé en détention provisoire ce jeudi après-midi. Déféré dans la nuit de mercredi à jeudi, il avait été présenté à un juge d'instruction un peu plus tôt. Il s'agit de Caroline, une Française de 23 ans, d'origine guyanaise selon l'AFP, convertie à l'islam et mère d'un enfant de deux ans, et de son mari, un Franco-tchadien de 35 ans. Concernant la jeune femme, "le juge a ajouté le chef d'entreprise individuelle terroriste en vue de préparer des crimes d'atteintes aux personnes", précise aussi l'AFP. 


Faux ventre

Caroline aurait acheté sur internet un faux ventre de femme enceinte, ce qui a laissé penser aux enquêteurs de la Sous-direction anti-terroriste (SDAT) qu'elle envisageait peut-être un attentat suicide. La suspecte affirme qu'elle voulait se servir de ce faux ventre pour des vols à l'étalage, mais les enquêteurs n'en croient rien, car un récent héritage l'a mise à l'abri du besoin. Elle est née d'un père issu d'une famille de bourgeois catholiques de l'Hérault décédé alors qu'elle n'était pas encore née et d'une mère originaire de Guyane, s'est radicalisée lorsqu'elle avait 18-19 ans.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play