Politiques Outre-mer : les gagnants et les perdants de 2015

politique
Politiques 2015
©DR
La fin de l'année c'est l'heure des bilans. En Politique qui sont les gagnants, les perdants, les nouveaux venus et les revenants de 2015, après une année électorale marquée par les départementales et les régionales ?
Les gagnants

Didier Robert

Didier Robert
©Réunion 1ère

Le président du conseil régional de La Réunion a été réélu confortablement pour un deuxième mandat à la tête de la région, en parvenant, ce qui n'est pas la moindre des performances, à garder une droite réunionnaise unie derrière lui.


 


Rodolphe Alexandre
R Alexandre
©DR

Président sortant du conseil régional, Rodolphe Alexandre a été élu en décembre président de la nouvelle collectivité territoriale de Guyane. Un mandat qu'il va occuper pour six années. 



 


Patrick Karam
Patrick Karam
©La1ere

Proche de Valérie Pécresse, la nouvelle présidente (Les Républicains) de la région Île-de-France, Patrick Karam a été élu vice-président de la région IDF. 





Annick Girardin

Annick Girardin
©DR

Mission accomplie pour Annick Girardin qui avait un grand défi en 2015 : préparer la Cop 21. Son portefeuille de secrétaire d'Etat au Développement et à la Francophonie l'a amené aux quatre coins du monde pour les négociations préalables. La Cop 21 a été une réussite diplomatique et médiatique. 


Edouard Fritch

Edouard Fritch
©La1ere


Malgré les bisibilles avec son ex-allié Gaston Flosse, le président de Polynésie a tenu le cap en 2015. Ses bonnes relations avec Paris ont permis de faire avancer plusieurs dossiers. 


 

Revenant

Alfred Marie-Jeanne

Marie Jeanne
©DR
Malgré ses 79 ans, Alfred Marie-Jeanne est devenu président de la Collectivité Territoriale de Martinique, en l'emportant face à Serge Letchimy. L'alliance de l'entre-deux tours avec Les Républicains a payé. Comme le constate Martinique 1ère, Alfred Marie-Jeanne jouit d'une popularité indéniable.
 

 

Nouveau visage


Ary Chalus

Chalus
©DR
Avec 57,5% des suffrages au second tour, Ary Chalus est devenu en décembre président du conseil régional de Guadeloupe.  Ary Chalus a réussi à rassembler autour de lui un front anti-Lurel assez vaste. Reste maintenant à administrer la région avec ce large éventail.


Plutôt discret jusque là dans son rôle de député, le nouveau président du conseil régional de Guadeloupe est apparu sur la scène politique et médiatique nationale en remettant en cause l'organisation en Guadeloupe du premier tour de la Coupe Davis de tennis, décidée sous la mandature précédente. 

 

Les perdants

Victorin Lurel
Lurel
©DR

Rude année pour l'ex ministre des Outre-mer de François Hollande, qui a perdu son fauteuil de président du conseil régional de Guadeloupe. En 2014, il avait pourtant quitté le gouvernement pour regagner la Guadeloupe afin de mener campagne. Les électeurs guadeloupéens ont tranché.

En mai, le président du conseil régional avait pourtant accueilli Fransçois Hollande en Guadeloupe pour l'inauguration du Mémorial ACTe. 



Serge Letchimy

Letchimy
©DR

Pourtant arrivé en tête du 1er tour de l'élection à la collectivité territoriale de Martinique, Serge Letchimy, président sortant du conseil régional a subi une défaite inattendue au second tour face à Alfred Marie-Jeanne. Un coup d'arrêt dans l'ascension de l'héritier politique d'Aimé Césaire. 


 

stables

Christiane Taubira

taubira
©DR
Toujours autant observée, critiquée par les uns, soutenue par les autres, la ministre de la Justice est restée en 2015 au centre de toutes les attentions et de toutes le tensions. Fin d'année difficile avec l'affaire de la déchéance de la nationalité qui a relancé les spéculations sur son départ du gouvernement. 


George Pau-Langevin

GPL
©DR
Entre la crise des algues sargasses aux  Antilles, la gestion de différentes crises sociales, un comité extraordinaire des signataires de l'accord de Nouméa, de nombreux déplacements sur le terrain et des ennuis de santé en juin, l'année 2015 n'a pas été de tout repos pour la ministre des Outre-mer.