Victoire de la France sur la Croatie à l’Euro-2016 : Daniel Narcisse en très grande forme

handball
Daniel Narcisse en attaque, lors du match contre la Croatie lors de l'Euro 2016
Daniel Narcisse en attaque, lors du match contre la Croatie lors de l'Euro 2016 ©ATTILA KISBENEDEK / AFP
Les handballeurs français ont surclassé hier la Croatie (32-24) lors de leur deuxième match du tour principal de l'Euro-2016, conservant ainsi de bonnes chances de qualification pour les demi-finales, samedi à Cracovie (Pologne). Le Réunionnais Daniel Narcisse a marqué quatre buts.
Les champions en titre de tout (Euro, Mondial, JO) prennent provisoirement la tête de leur groupe avec six points et deux longueurs d'avance sur la Croatie, au bord du gouffre, ainsi que la Pologne et la Norvège. Ces deux dernières équipes, qui s'affrontaient dans la soirée (20h30), ont pour l'instant deux matches en moins. La dernière rencontre des Bleus dans cette deuxième phase, mercredi contre la Norvège (18h15), sera décisive pour l'accession au dernier carré.
      

Narcisse : 4 buts et 5 passes décisives     

Sans Kentin Mahé, blessé à un doigt, la troupe de Claude Onesta a réalisé une démonstration de force autant en défense qu'en attaque pour signer cette quatrième victoire en cinq matches. L'absence du demi-centre/ailier gauche de Flensbourg ne s'est pas ressentie tant les "tauliers" ont fait preuve de maîtrise, à l'image de Daniel Narcisse qui a signé sa prestation la plus aboutie en compilant 4 buts et 5 passes décisives. "Quand on défend comme ça, avec un gardien comme Titi (Omeyer), on peut être serein", a souligné le Réunionnais, en évoquant la prestation de son gardien.

 

La France monte en puissance          

Après la claque reçue contre la Pologne (25-31), la France s'était relancée en écrasant la faible sélection du Bélarus (34-23). Avec ce deuxième succès d'affilée, contre l'une des meilleures équipes du continent, elle monte en puissance. Les duels entre les deux équipes sont devenus des classiques du handball depuis une vingtaine d'années. La France a souvent privé la sélection balkanique, double championne olympique (1996, 2004) et une fois championne du monde (2003), d'autres trophées. Cela avait été le cas, entre autres, lors du Mondial-2009 lors d'une finale d'anthologie remportée par les Bleus à Zagreb (24-19). Si leurs duels ont souvent été serrés, l'issue de celui de samedi n'a rapidement fait guère de doute. La Croatie, en reconstruction, a vite montré ses limites.