publicité

La place des Noirs dans le cinéma français: les chiffres des Césars

La polémique sur l'absence d'Afro-Américains aux Oscars ne cesse de s'étendre à Hollywood. Et en France? A la veille des nominations des Césars, gros plan sur la (très) faible diversité des récompensés et nommés.

Omar Sy reçoit l'Oscar du meilleur acteur en 2012 © Citizenside.com
© Citizenside.com Omar Sy reçoit l'Oscar du meilleur acteur en 2012
  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
#OscarsSoWhite, est le hashtag qui circule depuis l'annonce des nommés pour les Oscars, dans laquelle aucun Noir ne figure.  D'un coté on a des acteurs et réalisateurs qui dénoncent l'absence de diversité, comme Spike Lee, Jada Pinkett Smith ou encore George Clooney. De l'autre on retrouve Charlotte Rampling qui parle de racisme anti blanc ou encore Kristen Stewart qui trouve ce sujet "ennuyeux".
Pourtant les chiffres sont là: depuis la création du prix, toutes catégories confondues, seuls 1,2% des Oscarisés sont Noirs, soit 36 sur 2 947 statuettes décernées.

Et en France, au delà d'Omar Sy?

Ou en sont les acteurs noirs? Omar Sy fait bien sur office de tête d'affiche bankable, avec de nombreux films à succès. Mais il semble bien isolé au regard des nominations et récompenses décernées par l'institution française.
Une fois encore les chiffres parlent d'eux-mêmes: sur ces dix dernières années les nominations d'acteurs et actrices noir(e)s se sont faites rares, et les récompenses encore plus. Tour d'horizon des dix dernières cérémonies.

En dix ans, un acteur et un réalisateur noirs ont été récompensés

Nous avons choisi de nous intéresser à 8 catégories: catégories "meilleur film", "meilleur(e) réalisateur(trice)", "meilleur acteur", "meilleure actrice", "meilleur acteur pour un second rôle", "meilleure actrice pour un second rôle",  "meilleur espoir féminin", "meilleur espoir masculin". Dans ces catégories, quels sont les Noir(e)s à avoir obtenu une récompense depuis 2005?

La réponse tient en quelques lignes: Omar Sy couronné meilleur acteur en 2012, et Abderrahmane Sissako, récompensé en tant que meilleur film, meilleur réalisateur (et meilleur scénario original) en 2015. Et c'est tout. On peut y ajouter, en incluant une nouvelle catégorie, le César d'honneur décerné à l'Afro Américain Will Smith en 2005, ce même Will Smith qui aujourd'hui s'insurge de l'absence de minorités à la cérémonie des Oscars et a d'ores et déjà annoncé qu'il ne se rendrait pas à la cérémonie du 28 février prochain.


Seuls 1,6% des nommés d'origines afro antillaise

Quant aux nominations, toujours dans ces 8 catégories uniquement elles sont au nombre de 10 (dont deux pour Abderrahmane Sissako et deux pour Joey Starr, soit 8 professionnels en réalité) sur un total de 479 nommés entre 2005 et 2015. Sur l'ensemble des professionnels du cinéma remarqués par l'Académie des Césars en 2005 et 2015, seuls 1,6% étaient d'origine afro antillaise.

Des Afro Antillais qui ne sont pas récompensés, mais avant tout très peu représentés dans le cinéma français, très majoritairement blanc, ne laissant que très rarement une place aux acteurs et actrices originaires d'Afrique, d'Asie ou d'Amérique du Sud. Néanmoins, de nombreux acteurs d'origine maghrébine commencent à percer sur grand écran, sans pour autant incarner de rôles "clichés" sur les minorités dont ils sont issus. Ce mercredi auront lieu les nominations pour la  41e cérémonie des Césars, reste à voir si les critiques envers Hollywood scruteront la France avec autant d'attention.

Sur le même thème

  • cinéma

    Fréquentation des cinémas en hausse de 4,4% en 2017 Outre-mer [DATA]

    Le CNC, Centre National du Cinéma vient de publier une étude sur la fréquentation dans les salles d’Outre-mer. La tendance est à la hausse en 2017 (+4,4%). Selon cette enquête, les Martiniquais sont les plus cinéphiles et à La réunion, le public est majoritairement masculin. 
     

  • cinéma

    Cinéma : racisme en cascades

    Une belle quadragénaire et un jeune Guadeloupéen s'aiment dans le quartier parisien de Belleville en 1963. Différence d'âge et couleurs de peau y suscitent bien des réactions hostiles, notamment chez les enfants... L'audacieux et longtemps ignoré "Rue des cascades" ressort en salles, restauré.

  • cinéma

    Whitney Houston, une épopée tragique

    Dans les salles de l’Hexagone avant peut-être celles des Outre-mer, le film sur la chanteuse afro-américaine Whitney Houston revient sur la carrière et la descente aux enfers de celle qui fut une icône mondiale, morte d’une overdose à l’âge de 48 ans.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play