Une Réunionnaise transcende la danse orientale

culture
Une Réunionnaise, danseuse orientale
Acia LEGRAS, réunionnaise et danseuse orientale
La réunionnaise Acia Legras est l’une des plus grandes danseuse orientale. Cette enfant de la balle, passionnée par cette discipline depuis l’âge de 4 ans, est aujourd’hui sollicitée un peu partout dans le monde. Un succès qui s’est accéléré pour elle en 2014.
Il y a 2 ans Acia Legras était sacrée championne du monde de danse orientale. C'était à Long Beach en Californie. Une surprise pour elle qui participait au concours pour s'amuser, "prendre du plaisir avec sa danse".

Sa grâce, sa fluidité auront séduit. Son titre n'est pas vraiment une surprise mais il va lui assurer une plus grande notoriété.
 

Des parents artistes

Acia « danse l'Orient » depuis toujours. A l’époque, ses parents étaient artistes. Sa mère, danseuse et son père, musicien tous deux dans la troupe folklorique de la Réunion. Elle a 4 ans quand une danseuse orientale de la troupe lui enseigne les premiers pas. C’est le coup de foudre !
 
Elle ne s’arrêtera plus de danser, notamment en suivant les cours de Caroline CHATEL puis en devenant professeure de danse orientale à Bordeaux.
Aujourd’hui elle enseigne son art à une cinquantaine d’élèves à l’année.
 

Des demandes internationales

Mais son titre Californien lui a ouvert les ailes. Acia est demandée aux Etats-Unis, en Espagne ou encore à la Réunion pour enseigner chorégraphies et gestuelle orientales.
 
Acia Legras, la Réunionnaise, est devenue l’une des plus grandes ambassadrices françaises de danse orientale.