Trois questions à la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin, après le remaniement

george pau-langevin
George Pau Langevin
©MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
George Pau-Langevin reste à la tête du ministère des Outre-mer. Celle qui occupe le poste depuis avril 2014 fait partie des ministres qui conservent leur portefeuille. "Heureuse" et "honorée", elle se réjouit aussi du fait que le nouveau gouvernement compte plusieurs Ultramarins. 
Vous conservez le ministère des Outre-mer et vous êtes au gouvernement depuis le début du quinquennat de François Hollande, quelle est votre réaction?
George Pau-Langevin : Je suis contente puisque cela signifie que le président apprécie le travail que je fais. Il m’a renouvelé sa confiance. Je suis heureuse et honorée de pouvoir continuer à m’investir sur des sujets qui me tiennent à cœur. C’est vrai que cela fait une certaine longévité. Cela signifie que l’équipe fonctionne bien. Vous constaterez qu’il y a un certain nombre de personnes qui sont là aussi depuis le démarrage comme Michel Sapin ou Marisol Touraine. Il y a une équipe qui est assez harmonieuse et je crois que c’est bien que les choses puissent continuer comme ça. 
 
Il y a désormais plusieurs Ultramarins dans le nouveau gouvernement…
Je suis très contente parce que cela montre que le président qui a toujours manifesté son intérêt pour les Outre-mer, confirme son attachement aux Outre-mer et, je dirais même aussi, à la France de la diversité. Dans ce gouvernement, les Outre-mer sont très bien représentés puisque maintenant nous sommes cinq (Annick Girardin, Ericka Bareigts, Hélène Geoffroy, George Pau-Langevin et Harlem Désir, ndlr). Ericka Bareigts et Hélène Geoffroy sont des femmes de terrain, des personnes qui sont engagées dans la lutte que l’on doit mener actuellement. Je pense que c’est une belle reconnaissance. Je trouve que c’est une belle réponse à la période que l’on vit.
 
Ericka Bareigts est nommée secrétaire d’Etat à l’égalité réelle, un terme utilisé jusque-là pour compenser les inégalités entre les Outre-mer et l’Hexagone. Savez-vous en quoi ce secrétariat d’Etat va consister ?
Non, l’information est tombée il y a peu de temps. Mais Ericka Bareigts était assez engagée dans cette démarche pour l’égalité réelle et par conséquent, si cela consiste à intégrer cette démarche dans un plan plus large d’égalité au niveau de la France entière, je pense que c’est une bonne chose.
En ce qui me concerne, dans les prochains mois, je vais travailler comme avant, puisque qu’apparemment, ce que l’on fait est apprécié. Nous sommes en train de préparer le déplacement du président en Polynésie (et Wallis et Futuna ndlr). En mars, nous allons aller en Nouvelle-Calédonie avec le Premier ministre où nous continuerons à travailler, comme on l’a fait avec les élus, pour préparer la sortie de l’accord de Matignon. Nous avons aussi un Plan santé, qui doit sortir bientôt. Je crois que nous avons encore beaucoup de choses à faire justement pour améliorer l’égalité entre les territoires et la métropole, donc je serai sans doute amenée à travailler main dans la main avec Ericka (Bareigts, ndlr).  

Ecoutez l'interview radio dans son intégralité ci-dessous : 



Les Outre-mer en continu
Accéder au live