publicité

"Nègre de personne" : le poète guyanais Léon-Gontran Damas raconté par la plume de Roland Brival

Après quelques années de silence littéraire, l’écrivain et musicien martiniquais Roland Brival revient avec « Nègre de personne » (éditions Gallimard), un roman biographique consacré au parcours américain et à la personnalité complexe de l’écrivain guyanais Léon-Gontran Damas.

Le romancier Roland Brival sur le plateau de l'émission « La grande librairie » sur France 5, en février 2016. © DR
© DR Le romancier Roland Brival sur le plateau de l'émission « La grande librairie » sur France 5, en février 2016.
  • Par Philippe Triay
  • Publié le , mis à jour le
A la veille de la Seconde Guerre mondiale, un jeune homme de 26 ans débarque à New York. C’est un écrivain en devenir qui a déjà publié quelques livres à Paris. D’origine guyanaise, ayant grandi également en Martinique, il s’appelle Léon-Gontran Damas. C’est l’ami intime du poète martiniquais Aimé Césaire et du Sénégalais Léopold Sédar Senghor. A eux trois, dans la capitale française, ils ont jeté les bases d’un courant littéraire dénommé négritude.
 
De l’Amérique, Damas connaît déjà, par ses lectures, les écrivains et artistes noirs. Ce sont eux qui l’intéressent et qu’il rencontrera : Langston Hughes, Claude McKay, Alan Locke, Billie Holiday, Dizzy Gillespie, et les grands poètes de Harlem, où Damas s’installe à son arrivée. En immersion, comme il dit. Là, il découvre, dans un maelstrom de sentiments contradictoires, la ségrégation, le racisme, la passion amoureuse, le jazz et le militantisme afro-américain, entre autres. D’une sensibilité à fleur de peau, il s’y brûle aussi les ailes.  

Identité

Tout cela, il l’écrit à son ami Aimé Césaire. Lui racontant par le menu son expérience américaine, faisant part de ses réflexions concernant la communauté noire, marquant aussi ses différences d’approche idéologique et s’interrogeant sur son identité : « Je me sens plus métis que Nègre, Césaire, et c’est une expérience bien difficile à partager, même avec toi. Mais rappelle-toi que l’Afrique noire et ses dieux ne sont qu’une partie de la mémoire où voyage mon sang. »

REGARDEZ Roland Brival dans l’émission « La grande librairie » sur France 5

brival sur france 5

C’est ce périple new-yorkais que raconte, dans « Nègre de personne », Roland Brival, qui a lui-même vécu longtemps dans la mégalopole américaine. Sa fine écriture explore la complexité de l’âme de Damas, ce « Tisseur de rêves », et en révèle toute la densité. Glissant au cœur de l’humanité du poète guyanais, Brival plonge aussi le lecteur dans le Harlem foisonnant des années trente, avec ses tragédies et son incroyable dynamisme culturel. Et l’on sort de ce voyage enrichi et grandi.

>>> Retrouvez Roland Brival dans l'émission "Paris sur Mer" ICI

LIRE un extrait de « Nègre de personne », de Roland Brival (cliquez sur l'image pour feuilleter)

 
Roland Brival, "Nègre de personne" - éditions Gallimard, février 2016, 297 pages, 19,50 euros. 

Nègre de personne

 

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play