publicité

Achat de billets d'avion en ligne : des frais supplémentaires selon le type de carte bancaire

De nombreux sites Internet augmentent les prix des billets d'avion en fonction de la carte utilisée pour payer. Les tarifs grimpent en flèche au dernier moment. La différence peut aller jusqu'à plusieurs dizaines d'euros.

Suivant la carte de paiement utilisée, le prix d'un vol peut être bien plus cher que celui initialement affiché © AFP
© AFP Suivant la carte de paiement utilisée, le prix d'un vol peut être bien plus cher que celui initialement affiché
  • Par Thomas-Diego Badia
  • Publié le , mis à jour le
Certains sites de réservation en ligne n'hésitent pas à augmenter les prix des billets d'avion en fonction de la carte de paiement utilisée. Le changement de tarif se fait en fin de processus d'achat, surprenant les utilisateurs. Les différences peuvent atteindre plusieurs centaines d'euros, comme l'a révélé Le Parisien dans une série de tests sur un certain nombre de voyagistes en ligne : GovoyageseDreams ou lastminute.com.

L'équipe de La1ere.fr est elle aussi allée vérifier. Pour un vol Paris Saint-Denis de la Réunion pour un adulte, départ le 28 avril, retour le 11 mai, le "prix final" affiché par le site Opodo est de 681 euros. Au moment de payer, le prix augmente de 41euros (soit 722 euros) si l'on décide de payer avec une carte Visa crédit ou Mastercard, les plus répandues en France. Mais si on utilise une Visa Entropay ou une Viabuy Prepaid MasterCard, cartes peu utilisées dans notre pays, le prix ne change pas.

A gauche, le prix affiché lors de la recherche de billet et lorsque l'on paie avec une Visa Entropay par exemple. A droite, le prix avec une carte Visa crédit ou Mastercard :

A gauche, le prix affiché lors de la recherche de billet. A droite, le prix avec une carte Visa ou Mastercard
A gauche, le prix affiché lors de la recherche de billet. A droite, le prix avec une carte Visa ou Mastercard

"Pratique commerciale déloyale"

Ce système opaque est dénoncé depuis quelques années par les associations de consommateurs. "Il peut y avoir un délit pénal de pratique commerciale déloyale dès lors qu'il n'y a pas une transparence suffisante vis-à-vis du consommateur", explique Nicolas Godefroy, responsable juridique de UFC-Que choisir à  FranceTV Info.

De plus, ce type de frais ajoutés selon le moyen de paiement est illégal. Le prix définitif doit être affiché dès les premiers résultats de recherche, mais la loi est loin d'être respectée à la lettre. Selon l'article L.112-12 du code monétaire et financier : 

" Le bénéficiaire ne peut appliquer de frais pour l'utilisation d'un instrument de paiement donné"








De plus, selon l'article L.121-1 du Code de la consommation, une pratique commerciale est trompeuse : "lorsqu'elle repose sur des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur et portant sur l'un ou plusieurs des éléments suivants : le prix ou le mode de calcul du prix".

Ce genre de pratique est passible d'une amende de 300 000 euros et/ou deux ans de prison

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play