publicité

Des actions reconduites pour préserver les tortues marines des Antilles et l’iguane des petites Antilles

Des Plans Nationaux d’Actions (PNA) de cinq ans viennent d’être reconduits pour la préservation des tortues marines des Antilles et l’iguane des petites Antilles. Explications.

Iguane des petites Antilles (Guadeloupe). © SOBERKA Richard / hemis.fr / Hemis
© SOBERKA Richard / hemis.fr / Hemis Iguane des petites Antilles (Guadeloupe).
  • La1ère.fr
  • Publié le
Les précédents Plans Nationaux d’Actions (PNA) pour la préservation des tortues marines des Antilles et l’iguane des petites Antilles étaient arrivés à échéance en 2016. Face aux menaces qui pèsent toujours sur ces espèces, le Conseil National de la Protection de la Nature et le Ministère de la Transition écologique et solidaire ont validé la reconduction de ces PNA pour une durée de 5 ans sur les territoires de la Martinique, de la Guadeloupe, et de Saint-Martin.
 

Les tortues marines menacées

Selon la préfecture de Guadeloupe, "les 5 espèces de tortues marines qui fréquentent les eaux du département sont concernées par le PNA". "Les plages caribéennes françaises accueillent les pontes des tortues tandis que les récifs coralliens, les zones de mangroves et les herbiers marins sont particulièrement appréciés pour l’alimentation des tortues et comme abri", rappelle la préfecture dans un communiqué.


Ces tortues marines font face à plusieurs menaces. Leurs zones de ponte sont perturbées, mais aussi leur zone d’alimentation. Elles subissent également braconnage et pollution.
 

L'iguane endémique en danger

De son côté, l’Iguane endémique des petites Antilles est un des reptiles terrestres les plus menacés au monde. La préfecture de Guadeloupe rappelle qu'aux Antilles, "cette population s’est fortement réduite au cours des dernières décennies, principalement en raison de la progression exponentielle des populations de l’Iguane commun (espèce exotique), et de la destruction et de la fragmentation de ses habitats (forêt sèche et littorale)".
 
L’espèce, encore présente en Martinique et sur la commune de la Désirade en Guadeloupe, a déjà totalement disparu de Saint-Martin, des Saintes et de la Grande Terre.
 

Plusieurs actions

Ces Plans Nationaux d'Actions doivent permettre la conservation des espèces protégées et menacées. Le nouveau PNA Tortues marines abordera par exemple la protection et la gestion des habitats marins et terrestres ou encore la conciliation des activités de pêche avec la protection des tortues marines. Pour les Iguanes des petites Antilles, les actions porteront surtout sur une régulation de l’Iguane commun.
 
Ces PNA sont pilotés par les Directions de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL), et mis en œuvre par plusieurs acteurs locaux sur le terrain.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play