Affaire de la dédicace de Claude Onesta : Didier Dinart "choqué par des écrits douteux"

société
Didier Dinart
©Ole Martin Wold / NTB Scanpix / AFP
Le Guadeloupéen Didier Dinart, ancien sélectionneur de l'équipe de France de handball, sort de son silence à propos de la dédicace de Claude Onesta faisant référence à l'esclavage. Six ans après les faits, Didier Dinart se dit "choqué par des écrits douteux".
La guerre semble déclaré entre les deux anciens sélectionneurs de l'équipe de France de handball. Il y a quelques jours, une dédicace faite par Claude Onesta à Didier Dinart était révélée, six ans après avoir été écrite. "A Didier, l’esclave qui a le plus profité de sa libération. En espérant qu’il ne remette pas les chaines à ses joueurs ! Amitiés", écrivait Claude Onesta à Didier Dinart sur un exemplaire de son livre "Le règne des affranchis", paru en 2014.
 

"Cette dédicace est déplacée"

Le Guadeloupéen s'exprime après plusieurs jours de silence : "Je suis noir, cette dédicace est déplacée, elle m'a choquée et je trouve ces écrits douteux." Toutefois, Didier Dinart n'intentera pas d'action en justice, car, explique-t-il, les faits sont prescrits. "Mais moralement, défendre cette dédicace comme il (NDLR : Claude Onesta) le fait publiquement est décevant". Si Didier Dinart n'a pas dénoncé cette dédicace plus tôt, "c'est dans l'intérêt collectif que je n'ai pas parlé à l'époque. Si j'avais parlé, je prenais un carton rouge". 

Ecoutez les explications d'Alain Rosalie qui a recueilli les propos de Didier Dinart dans ce reportage : 

Alain Rosalie / Didier Dinart s'exprime