publicité

Agression mortelle à Mayotte : sept jeunes mineurs impliqués dans le décès de Moustoifa

Camille Miansoni, procureur de la République a révélé ce matin que sept jeunes de 15 à 17 ans seraient impliqués dans le meurtre de Moustoifa. Ce jeune âgé de 19 ans est mort le 31 aout 2019 après une rixe devant le lycée de Sada.
 

  • CB
  • Publié le , mis à jour le
La rixe à l’origine du drame s’est déroulée dans la matinée du samedi 31 aout devant le lycée de Sada. Selon Camille Miansoni, procureur de la République à Mayotte, Moustoifa, natif de Mamoudzou  "s’est retrouvé au sol à 11h. Malgré l’intervention des pompiers, le jeune homme n’a pu être ranimé. Son décès a été constaté à 13h". Scolarisé au lycée de Chirongui dans une filière professionnelle spécialisée dans le bois, la victime cherchait à s'inscrire au lycée de Sada, selon le vice-rectorat.

Conférence de presse du procureur à voir ici :
 

Sept jeunes impliqués

Le même jour, précise encore le procureur, deux mineurs ont été placés en garde à vue. Le lendemain deux autres jeunes ont été à leur tour convoqués et placés en garde à vue. Au total, "sept jeunes seraient impliqués" dans cet homicide volontaire. L’un des quatre jeunes impliqués a été envoyé dans un centre éducatif fermé à La Réunion. Les trois autres ont été incarcérés en détention provisoire à Majicavo. Deux autres jeunes ont été mis en examen, en plus des quatre déjà interpellés. Une septième personne est activement recherchée.
 

Une sacoche de galets

Selon le procureur de la République à Mayotte, il y a eu deux séquences successives ce samedi 31 août. Une rixe autour de 10h30 opposant des jeunes de Sada à des jeunes de Passamainty. Les jeunes de Sada se seraient retirés vers la plage, ils y auraient récupéré des galets dans un sac. Sous la consigne de l’un des leurs, ils sont revenus devant le lycée. Lors de cette deuxième rixe, le garçon s’est retrouvé à terre, inanimé. Moustoifa aurait reçu des coups au thorax, au ventre et à la nuque. Une sacoche de galets a été retrouvée sur les lieux ainsi que plusieurs pierres.
 

Préméditation

Le fait que les jeunes soient revenus sur la plage laisse supposer, selon le procureur "une préméditation de l’acte". L’enquête a été ouverte sur "le chef d’assassinat avec préméditation", précise-t-il. Les prévenus encourent une peine de réclusion de 30 ans. 
 

Causes du décès

Une autopsie a été pratiquée ce mardi 2 septembre pour déterminer les causes exactes du décès. Dans les auditions, il y a des déclarations faisant état de couteaux et de tournevis. "Nous ne savons pas si ces couteaux ou tournevis ont été utilisés et si ces armes sont à l’origine du décès". Seule l’autopsie permettra de répondre à cette question.
 

Emotion

Les proches de la victime ont été reçus au Tribunal de grande instance par le vice-recteur ainsi que la maire de Sada. Le procureur leur a donné des précisions sur l’enquête en cours. Ce meurtre a provoqué une vive émotion à Mayotte. Lundi 2 septembre, une cérémonie a été organisée devant le lycée en hommage à Moustafoi. 
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play