outre-mer
territoire

"American dream", le court-métrage de Nicolas Polixene projeté à Hollywood lors du Los Angeles Black Film Festival

cinéma
American Dream de Nicolas Polixene
American Dream de Nicolas Polixene ©DR
Après avoir présenté en janvier son dernier court-métrage "American dream" à Paris, le réalisateur martiniquais Nicolas Polixene a l'honneur de voir son film projeté à Hollywood lors de la 1ère édition du Los Angeles Black Film Festival ce samedi 15 février.
Le Martiniquais Nicolas Polixène a mené son rêve américain jusqu’au bout. Son dernier court-métrage de 20 minutes tourné Outre-Atlantique n'en a pas fini avec les Etats-Unis : "American Dream" est en compétition au Black Film Festival de Los Angeles qui se déroule à Hollywood jusqu'au 16 février 2020.

Le 6 janvier dernier, "American Dream" a été présenté pour la première fois à Paris, dans le cadre des soirées mensuelles baptisées "C’est pas la taille qui compte !" au cinéma Les 5 Caumartin

Quelques mois plus tôt, le film avait été projeté à New-York dans le cadre du Chelsea Film festival, là où, en quelque sorte, l'histoire d' "Américan dream" avait commencé. 
 

►"Papé", le vieux pêcheur 

Nicolas Polixene compte déjà quelques prix à son actif. Après le prix Océans/France Ô du scénario de court-métrage 2014, le prix du meilleur court-métrage du Jahorina Film Festival en Bosnie-Herzégovine (août 2015), il a été récompensé au Chelsea Film Festival à New-York pour Papè.

"Papé" racontait l’histoire d’un vieux pêcheur reclus dans la solitude et les souvenirs depuis le décès de son épouse. Ce court-métrage a été tourné en Créole en Guadeloupe. Regardez le reportage ci-dessous :


►Le rêve américain de Nicolas Polixene

Grâce au prix remporté au Chelsea film festival, à savoir 5000 dollars de matériel, Nicolas Polixene s’est lancé dans une aventure américaine. Il a embarqué avec lui deux acteurs antillais Vincent Vermignon et Jean-Luc Joseph. Il signe "American dream" avec Sylvain Loubet, un très bon ami réalisateur avec lequel il a étudié à l’EICAR, son école de cinéma.

Trailer American Dream (Short film) from Nicolas Polixene on Vimeo.


Au départ, Nicolas Polixene avait imaginé "un projet avec peu de comédiens, un petit budget pour s'auto produire et tourner là-bas". Florence Jacob, la directrice de l'agence parisienne de Caviar, une boite de production internationale, a lu le scénario et a eu un coup de coeur. Caviar a donc décidé de financer en partie le court-métrage.

"Tout est allé très vite", raconte Nicolas Polixene à Outre-mer la 1ere. "C’était une vraie aventure en quatre jours de tournage". "American dream" raconte l’histoire de deux frères aux Etats-Unis qui va tourner au cauchemar.
Après sa présentation à Paris, le film va donc être projeté pour la première fois à Los Angeles aux Etats-Unis ce samedi 15 février.

 
Publicité