Anniversaire à Cherbourg : deux anciens sous-mariniers calédoniens du Redoutable seront présents

société
sous-marin
Sous-marin Le Redoutable à la Cité de la mer de Cherbourg ©M.Daniau AFP
De Nouméa à Cherbourg. En juin prochain, deux anciens marins du Redoutable vivant en Nouvelle-Calédonie assisteront aux retrouvailles de l’équipage Rouge du premier sous-marin nucléaire français. C'était en 1973, Ils en faisaient partie.
 
29 mars 1967. Le Président de la République, Charles de Gaulle est à Cherbourg et assiste à la mise à l'eau du premier sous-marin lanceur de missiles à têtes nucléaires construit par la France. Le bâtiment, complètement novateur pour l'époque, a été construit dans l'arsenal du grand port normand. Le Redoutable a assuré, durant 20 ans, une part essentielle de la dissuasion française.

L'équipage Rouge
Deux anciens sous-mariniers, Christian Pfrimmer et Jean-Marc Pigny sont à l’origine de l’initiative visant à réunir les anciens du Redoutable, ceux qui ont fait parti de l’équipage Rouge du premier Sous-Marin Nucléaire Lanceur d’Engins (SNLE) français, Le Redoutable. C’était en 1973. Christian Pfrimmer alors âgé de 18 ans était matelot Détecteur armes sous-marines. Jean-Marc Pigny était l’un des cinq appelés présents à bord du Redoutable qui dépendait de la Force océanique stratégique. Il occupait un poste de matelot aux services généraux.
Sous-marin
Les deux anciens sous-mariniers, aujourd’hui retraités, vont réunir leurs camarades, en tout cas ceux qui ont effectué 3 patrouilles avec eux, 3 missions en mer : OP 6 qui s’est déroulée du 15 juin au 3 août 1973, OP 8 du 9 décembre 1973 au 4 février 1974 ainsi que celle du 12 juin au 3 août 1974 (OP 10).
 
Sous-marin

"Ce qui m’anime c’est la fraternité qui lie les anciens sous-mariniers. Nos retrouvailles, celles des anciens du Redoutable sont prévues le 15 juin 2020 à Cherbourg, date anniversaire de ma première patrouille en mer. En 1973, j’étais très jeune, on était en pleine guerre froide, il y avait 16 missiles nucléaires à bord, et du monde autour à savoir des sous-marins soviétiques qui s'efforçaient de nous repérer. Mais on s’habitue à tout, c’était un très bon navire" Christian Pfrimmer

Sous-marin
Deux calédoniens à Cherbourg
Pour le moment, 65 anciens sous-mariniers ont répondu à l’appel de Christian Pfrimmer et seront présents en juin prochain à Cherbourg autour de leur navire. Le sous-marin, long de 129 mètres, est exposé à la Cité de la Mer et son transfert fut une véritable prouesse technique. Quatre ans auront été nécessaires pour retrouver et contacter les anciens du navire. Parmi eux, Philippe Josse et Pol Miguel, deux anciens matelots Détecteurs armes sous-marines (DSM) qui viendront de Nouméa. "C’était mes copains, je les ai retrouvés grâce aux réseaux sociaux puis je suis allé les rencontrer en Nouvelle-Calédonie, ils vivent à Nouméa, j’ai passé un mois de belles vacances sur le Territoire. Vous savez, on a navigué ensemble à bord du premier sous-marin nucléaire français, c’est important, je suis très heureux de les retrouver l’année prochaine à Cherbourg" conclu Christian Pfrimmer, l'un des deux initiateurs avec Jean-Marc Pigly des retrouvailles des anciens du Redoutable. Ils se retrouveront le 15 juin 2020 à la Cité de la mer de Cherbourg.​​​​​ Le sous-marin devenu musée en est l'une des principales curiosités. Le Redoutable a été le symbole du savoir-faire industriel français de DCN devenue DCNS et aujourd'hui Naval Group.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live