outre-mer
territoire

Antoine Kombouaré sur Neymar: "Longtemps que je n'avais pas vu un tel phénomène"

football
Antoine Kombouaré
Antoine Kombouaré. ©FRED TANNEAU/AFP
Lors de la 2e journée de Ligue 1 de football, le PSG a largement battu Guingamp (3-0). Auteur d’un but et d’une passe décisive, le prodige brésilien Neymar n’a pas déçu. Réaction d’après-match de l’entraîneur de Guingamp, le Calédonien Antoine Kombouaré.
Avec Neymar en vedette sur la pelouse, le stade de Guingamp a battu son record d'affluence, avec 18.378 spectateurs. De son côté, Paris a été comme galvanisé par l'arrivée de la plus belle recrue de son histoire, qui a bénéficié d'une très grande liberté dans le jeu. Avec 128 ballons touchés, deuxième total derrière Marco Verratti, Neymar a déjà affiché ses prétentions comme nouveau leader. Par ailleurs, avec un but, une passe décisive et des gestes de grande classe pendant 90 minutes, le Brésilien a déjà marqué les esprits pour sa première avec le PSG.
 
« On espérait tenir, ne pas prendre de but trop vite et forcément l'ouverture du score, surtout la manière, nous fait mal », a réagi après le match l’entraîneur de Guingamp Antoine Kombouaré. « Même si c'est dû à la grosse pression de cette équipe, qui nous a mis en difficulté et poussé à la faute, c'est forcément très compliqué après ce but. J'ai vu de l'abnégation et de la solidarité. Nous avons eu quelques coups à jouer en première mi-temps, ce n'est pas passé loin. On savait qu'on allait souffrir et courir après le ballon. »

« On est tombés face un grand PSG », a poursuivi le Calédonien, « ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vu à ce niveau. Ils ont démarré timidement, mais on a vu plus de relâchement dès qu'ils ont ouvert le score. »

Concernant Neymar, Antoine Kombouaré a déclaré que « ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un tel phénomène. Sa présence a sublimé ses partenaires. J'ai aussi vu un grand Di Maria, un grand Cavani. Ils ont tous fait un grand match. Ca apporte plus de concurrence, ils ont tous envie de jouer avec lui. C'est lui qui donne le tempo, il est capable d'accélérer et de faire la différence. On ne va heureusement pas jouer le PSG tous les week-ends."
Publicité