Après 20 ans de patience, le surf arrive aux Jeux Olympiques 2020 à Tokyo

surf
La Réunionnaise Johanne Defay entre dans l’histoire du surf
La surfeuse réunionnaise Johanne Defay. ©MARK RALSTON / AFP
L’annonce a été faite avant l’ouverture des Jeux Olympiques de Rio. Le surf fera bien partie des disciplines des JO de Tokyo en 2020 après des décennies de lobbying. Quarante athlètes représenteront la France.
La bonne nouvelle est tombée dans la nuit ! Le surf fera bien partie des disciplines des prochains Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. L’annonce a été faite par le Comité International Olympique avant l’ouverture, vendredi 5 août, des Jeux olympiques de Rio, au Brésil.

Le surf aura attendu plusieurs années pour faire son entrée aux JO. La discipline a été recalée cinq fois consécutives, à Sydney, Athènes, Pékin, Londres et Rio. Il aura fallu plus de 20 ans de lobbying pour que l’International Surfing Association (ISA) fasse entrer le surf dans les jeux.


Un festival du surf sur 15 jours

Rendez-vous donc à Tokyo en 2020 où 40 athlètes (20 messieurs et 20 dames) représenteront leur pays. La compétition se disputera sur deux semaines lors d’un Festival du surf et se tiendra dans les vagues de l’océan, et non dans une piscine.

D’après la Fédération française de surf, les spots éventuels ont déjà été étudiés et sélectionnés. Les mois d’août à octobre sont considérés comme la meilleure période pour le surf au Japon.


Des sélections prochainement

L’International Surfing Association (ISA) a déjà annoncé que les procédures de sélection seront officialisées prochainement. Le(s) tournoi(s) de(s) qualification pour les JO 2020 ne se feront pas avant 2018 ou 2019, d’après la Fédération Française de surf.

Tahiti avec la France

Le président de l’ISA a annoncé que les trois nations majeures du surf (Etats-Unis, Australie et Brésil) pourraient avoir plus d’athlètes aux JO que les autres pays. A noter que Tahiti, actuellement considérée comme une "nation" aux Mondiaux de l’ISA et sur les circuits professionnels de la World Surf League (WSL) sera bien intégrée à l’équipe de France pour les JO.