Après trois ans et demi en prison, Émile, sans-abri d'origine martiniquaise, est acquitté

justice
Tribunal de Paris
L'entrée du tribunal, porte de Clichy à Paris. ©Mathieu Menard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le sexagénaire a été acquitté mercredi soir par la cour d'Assises de Paris. Sans domicile fixe, Émile était poursuivi pour des violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner, en décembre 2017 dans un refuge du 13e arrondissement de la capitale.

Me Martin Vette, l'un des avocats d'Émile, confirme le verdict à Outre-mer la 1ère : Émile, Martiniquais de 65 ans, accusé d'avoir causé la mort d'un autre sans-abri en décembre 2017, a été acquitté mercredi soir. L’avocat général avait requis sept ans d’emprisonnement.

Trois ans et demi en détention provisoire

La cour d'assises de Paris l'a acquitté au terme de trois jours de procès. D'après le journal Le Parisien, ces trois jours d'audience ont mis à mal l’enquête du 3e district de police judiciaire. Les avocats du Martiniquais ont insisté sur la présence de quatre autres personnes dans la chambre cette nuit-là.

Par ailleurs, précise l'article du Parisien, les deux médecins légistes auditionnés n’ont pas pu clairement établir un horaire de la mort. La victime est décédée après avoir reçu des coups dans la soirée alors qu’il était dans la salle de bains d’un box du refuge. Si le parquet général ne fait pas appel, Émile, surnommé "le Martiniquais", pourra demander réparation à l’État pour les trois ans et demi passés en détention provisoire.